Réunion publique ce lundi soir pour le futur tram liégeois

L'enquête publique pour le futur tram liégeois débute ce lundi.
L'enquête publique pour le futur tram liégeois débute ce lundi. - © SRWT

Le tram, on ne le verra pas à Liège avant 2017. Le projet doit encore franchir plusieurs étapes, à commencer par l'obtention du permis unique. Après la définition du tracé, l'enquête d'incidence et le montage financier, place à l'enquête publique. Elle commence ce lundi et durera un mois. Les plans peuvent être consultés à la Halle aux Viandes au centre de Liège. Mais la Ville veut informer le plus largement possible, par quartiers ou encore par une grande réunion publique ce lundi au Palais des Congrès.

11 kilomètres entre Sclessin et Coronmeuse et une desserte de Droixhe, c'est l'objet de la demande de permis unique déposée par la Société Régionale Wallonne des Transports. Et pour permettre à la population de mieux cerner les enjeux, une grande séance d'information est ouverte à tous. "Tous les citoyens vont être informés des grandes lignes du projet" explique Jean-François Leblanc, conseiller mobilité à la Ville de Liège. "Et notamment des recommandations de l'étude d'incidence qui ont modifié le projet par rapport à ce qui a été présenté fin mai et qui a donc été déposé par la SRWT".

En effet, en mai, le tram devait passer par le site propre des bus boulevard d'Avroy. Désormais, le projet de permis prévoit un passage avenue Rogier devant les terrasses.

Ce lundi soir, le public pourra poser toutes les questions qu'il désire. Par contre, les réclamations devront elles se faire par courrier signé et daté. Et elles sont limitées aux "à côté" du tracé. "Il faut considérer le tracé du tram comme figé" souligne Christophe Bertho, Directeur des services techniques de la SRWT. "Maintenant, si quelqu'un a des remarques sur l'aménagement au niveau de son quartier, comme l'aménagement des voiries, le stationnement ... ce sont des choses qui peuvent être envisagées".

Le permis est attendu fin d'année pour un début de travaux à l'automne 2014.

 

F. Dubois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK