Restaurants avec buffet : une réouverture sans véritable libre-service

C’est un segment du secteur Horeca qui reste encore un peu dans le flou. Si les restaurants avec buffet peuvent rouvrir ce lundi 8 juin comme les établissements classiques, le protocole à respecter fait encore l’objet d’interrogations.

"Comme pour les restos self-service, les restaurants avec buffet n’ont pas eu beaucoup d’informations sur les mesures sanitaires à mettre en place", explique Anthony Brunin, gérant d’un établissement à Nivelles. "J’ignore les détails. Nous devons évidemment respecter les consignes d’hygiène et de distanciation sociale, comme les autres. Mais la particularité chez nous, c’est que les clients aiment aller se servir eux-mêmes pour composer leur plat. S’il fallait les servir à table, on perdrait le côté convivial de la formule".

Principe de précaution

Ce qui est par contre certain, c’est que les restaurateurs proposant des buffets devront de toute manière prendre les mesures nécessaires pour éviter tout risque de contamination. "Il faudra d’office éviter qu’un client manipule lui-même les couverts du buffet", précise-t-on du côté de la Fédération Horeca-Wallonie. "Ce sera à un membre du personnel, masqué, de remplir l’assiette du client. Il faut éviter tout contact avec des surfaces potentiellement contaminantes". Même consigne du côté des autorités fédérales et wallonnes, où l’on rappelle qu’un guide pratique est en ligne sur le site du SPF-Economie : "Guide pour un redémarrage sûr de l’horeca".

Pour Ahmed Mokhtar, propriétaire d’un resto buffet libanais, l’heure est au changement de stratégie. "Avec toutes les règles imposées, moi, j’ai réfléchi à d’autres idées. J’adapte le concept et je vais servir à table. Mais il n’est pas facile de dire au client : non, vous devez garder cet assortiment ! Ou : on vous fait un mezze de notre choix ! Mais bon, j’ai confiance, les gens vont s’adapter. Cette réouverture, c’est une expérience aussi".

"Que ce soit pour servir, pour informer ou pour désinfecter, cette situation implique davantage de travail", souligne Anthony. "Mais s’il fallait engager un, deux ou trois employés en plus… vous savez, ce n’est vraiment pas le moment ! Il y aurait des coûts supplémentaires. Et après la période difficile qu’on vient de vivre…"

Les professionnels du buffet rappellent aussi qu’ils reçoivent souvent des groupes de dix, quinze ou vingt personnes. Notamment pour des anniversaires. Mais là aussi, il va falloir s’adapter. Le Conseil National de Sécurité l’a annoncé : ce sera au maximum dix personnes par table.

Précisions attendues ce week-end

Les détails du protocole à mettre en œuvre pour les buffets devraient être publiés ce week-end. C’est ce qu’ont fait savoir les autorités wallonnes, ce jeudi soir. Les professionnels sont invités à consulter divers sites, dont celui du SPF-Economie, celui des Fédérations Horeca ou celui consacré à la crise du coronavirus : https://www.info-coronavirus.be/fr/

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK