Ressaix: la dépollution du l'ancien charbonnage Sainte-Barbe se poursuit

Le charbonnage Sainte-Barbe, près de Binche, représente une superficie à dépolluer de 170 000 m².
2 images
Le charbonnage Sainte-Barbe, près de Binche, représente une superficie à dépolluer de 170 000 m². - © www.spaque.be

Les matériaux et les déchets présents avaient été évacués il y a trois ans. Cette fois, la Spaque (Société publique d'aide à la qualité de l'environnement) va dépolluer les quelques 2,8 hectares. Quant à la société qui réalisera le travail, elle est déjà là…

Le chantier entre aujourd’hui dans sa seconde phase. C'est la société WANTY qui se chargera de dépolluer le site, pour un montant de près de 2 411 000 euros.

Le site Sainte-Barbe de Ressaix (près de Binche), fermé de manière définitive en 1993, est fortement pollué et ce, suite aux nombreuses activités liées à l'extraction du charbon (cokéfaction, fabrication d'agglomérés, purification et compression du gaz...). Les métaux lourds (comme le zinc, le plomb, le cuivre ou encore le mercure et le cadium) y ont laissé leurs traces, et en grandes quantités.

De nombreux traitements seront donc nécessaires avant de pouvoir espérer un assainissement total du site. Il y aura d'abord l'évacuation des déchets, la déconstruction du bâtiment qui est déjà en ruines, l'excavation des terres et leur traitement sur site ou (si cela n'est pas possible) dans des centres agrées.

Restera alors la question du traitement des eaux de ruissellement. Lorsque ces étapes seront terminées, l'entrepreneur pourra alors envisager de remblayer les zones creusées en utilisant les terres dépolluées ou par des terres d'apport ; et le site pourra alors abriter de nouveaux acteurs économiques.

Sonia Boulanger

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK