RER : les chantiers progressent à Ottignies et à Genval notamment

A Ottignies, des engins de chantier rabotent l'énorme talus surplombant la gare. 50.000 m³ de terres à évacuer! Objectif: élargir le plateau sur lequel seront installées les deux voies supplémentaires du RER. Le tronçon Ottignies Louvain-la-Neuve sera le premier à disposer des 4 voies RER du côté wallon, dès la fin 2023
5 images
A Ottignies, des engins de chantier rabotent l'énorme talus surplombant la gare. 50.000 m³ de terres à évacuer! Objectif: élargir le plateau sur lequel seront installées les deux voies supplémentaires du RER. Le tronçon Ottignies Louvain-la-Neuve sera le premier à disposer des 4 voies RER du côté wallon, dès la fin 2023 - © RTBF

Il a fallu le temps, mais le chantier RER avance enfin, côté wallon !
C’est notamment le cas sur la ligne 161 Bruxelles-Ottignies. Les aménagements pour la mise à quatre voies progressent par tronçons. C’est notamment le cas à Genval et à Ottignies, où les navetteurs qui passent en train peuvent effectivement constater que les choses bougent enfin.

50.000 m³ à excaver à Ottignies


A Ottignies, principale gare wallonne avec Namur, des engins sont à l’œuvre depuis quelques semaines. Objectif : raboter l’énorme talus qui surplombe la gare. "Nous devons excaver environ 50.000 m³ de terres, pour élargir le plateau sur lequel on installera les voies supplémentaires pour le RER", explique Frédéric Sacré, porte-parole d’Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire. Le tronçon Ottignies - Louvain-la-Neuve sera prêt à la fin 2023. "Ce sera le premier segment du RER wallon", commente Henri Vandeputte, ingénieur et Program Manager chez Tucrail, une filiale d’Infrabel. "Sur la ligne 163  Bruxelles-Ottignies, tous les permis sont octroyés. Les choses avancent. Parfois, le public peut avoir l’impression que cela ne va pas assez vite. Mais le défi, c’est de réaliser les travaux du RER sans trop perturber le trafic ferroviaire habituel. Nous travaillons souvent la nuit. Parfois le week-end. Ce sera d’ailleurs le cas les deux prochains week-ends, pour un chantier programmé à Genval".

Par ailleurs, en gare de Louvain-la-Neuve, l’obtention du permis nécessaire à l’allongement des quais est imminente. "C’est une question de jours", confirme Henri Vandeputte. "Nous pourrons bientôt déplacer les câbles électriques et commencer le génie civil. L’allongement de ces quais facilitera l’accès au nouveau parking RER de Louvain-la-Neuve". Ce qui devrait, avec la liaison routière directe vers l’E411, inciter davantage de navetteurs à utiliser ce parking pour poursuivre leur trajet vers Bruxelles en train et vice versa. Car jusqu’à présent, ce parking d’environ 3000 emplacements n’attire pas beaucoup d’automobilistes.

Genval en chantier 2 week-ends

Les deux prochains week-ends, un gros chantier est prévu à Genval. Ce qui va d’ailleurs nécessiter l’interruption du trafic ferroviaire. "Les trains IC seront déviés vers Leuven, les trains "S" remplacés par des navettes de bus", confirme Elisa Roux, porte-parole de la SNCB. Le site de la société donne d’ailleurs des informations pratiques à ce sujet.
"Nous allons réaménager le site de Genval en vue de l’installation par étapes des voies supplémentaires pour le RER", explique Henri Vandeputte. "Une des nouvelles voies, déjà installée, sera mise en service. Et nous allons supprimer d’anciens rails. L’objectif évidemment, c’est d’arriver assez rapidement aux quatre voies indispensables au projet".

Pour les usagers, ce sera déjà l’occasion de tester les nouveaux quais, plus hauts et donc plus pratiques pour monter dans les wagons. En 2025, le tronçon RER Watermael-La Hulpe sera terminé. Quant à la nouvelle gare d’Ottignies, rappelons qu’elle est attendue pour 2029, en théorie.

 

Usagers impatients

"J’attends la concrétisation du RER avec impatience", explique un usager qui rappelle que le dossier du RER accuse un retard impressionnant. En effet, le projet fait couler beaucoup d’encre depuis environ 30 ans. Mais les questions de financement, les difficultés urbanistiques, les expropriations et certaines divergences politiques ont provoqué d’importants retards au fil des ans.

"J'espère que les aménagements pour les personnes à mobilité réduite seront enfin concrétisés", souligne un habitant de Rixensart. "Nous venons d'avoir une réunion à ce sujet. Ici, en gare de Rixensart, on nous promet les nouveaux ascenseurs pour le début de l'an prochain". Sans oublier de nouveaux locaux pour accueillir les voyageurs, à terme.

 

Ligne 124 Bruxelles-Nivelles

Sur l’autre ligne wallonne, la L-124 Bruxelles-Nivelles, on avance aussi, en dépit de quelques permis toujours en attente. Le tronçon Waterloo – Braine-l’Alleud devrait être terminé en 2025. Mais il reste encore du pain sur la planche. L’ensemble du RER wallon sera prêt en 2031, sauf nouveau retard. Car dans ce dossier, tout le monde a appris à être très prudent !
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK