Reprise du trafic sur la ligne Mouscron-Lille

Les trains roulent à nouveau entre Mouscron et Lille, indique la SNCB lundi après-midi. Le trafic avait été interrompu en raison d'une action menée par les accompagnateurs du dépôt de Courtrai après l'agression subie par un collègue. La SNCB a pris des mesures de sécurité supplémentaires afin d'améliorer la situation.

L'incident a eu lieu samedi en gare de Lille. Un conducteur de train a vu une personne marcher sur les rails et l'a apostrophée. Cette intervention n'a manifestement pas été appréciée, rapporte le syndicat. "En un rien de temps, une trentaine de personnes se sont rassemblées autour du chef de train et ont commencé à l'intimider. Le chef de train a pu s'enfuir, mais a été fortement choqué par l'événement. Il s'est également avéré que la police locale n'est arrivée sur les lieux qu'après 40 minutes", explique-t-on à l'ACV transcom.   La SNCB affirme que la sécurité des passagers et des employés est une priorité. "Pour être clair, il n'y a pas eu d'agression physique à Mouscron, mais qu'il s'agisse de violences physiques ou verbales : les agressions contre notre personnel sont inacceptables", rappelle-t-elle. La société de transport public demande aux services compétents, à la police et au tribunal, de suivre l'affaire de près.  

La SNCB s'engage à prendre également des mesures. En plus des caméras de sécurité fixes en gare de Mouscron, des caméras mobiles seront ajoutées. "Elles se remarquent et ont donc un effet préventif, mais les quais seront aussi clairement visibles", explique le porte-parole Dimitri Temmerman.   On examine également si du personnel supplémentaire de Securail pourrait être déployé, comme le personnel l'avait demandé à la direction dans un cahier des charges. La SNCB a également prévu des consultations supplémentaires avec la police locale et fédérale.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK