Rentrée en code rouge dans les écoles de la région carolo

Silvia Oliviero dirige la section primaire de l’institut Sainte-Marie à Rêves où cinq professeurs sur 17 seront absents pour cette rentrée
Silvia Oliviero dirige la section primaire de l’institut Sainte-Marie à Rêves où cinq professeurs sur 17 seront absents pour cette rentrée - © rtbf

Après des vacances de Toussaint prolongées, les élèves du primaire et du secondaire vont pouvoir reprendre le chemin de l’école. Les établissements scolaires rouvrent donc leurs portes en code rouge ce lundi. Dans le fondamental, cela signifie notamment qu’il n’aura plus de repas chaud et que les sorties sont suspendues.

En plus des mesures sanitaires à prendre, il faut aussi parfois gérer les absences des professeurs. Silvia Oliviero dirige la section primaire de l’institut Sainte-Marie à Rêves (Les Bons Villers) : " J’ai cinq professeurs absents sur 17. Il sont soit malades soit en quarantaine. Pour l’instant, c’est gérable mais il ne faut pas que ça s'aggrave sinon je devrai fermer une classe et relancer les cours à distance pour ces élèves. A part cet aspect-là, tout est prêt et je suis ravie que l’école reprenne vie ! ".

Madame Toussaint, institutrice en 5e primaire, sera bien au rendez-vous. Elle a contracté le Covid avant les vacances mais elle est totalement guérie et espère donc être immunisée pour un certain temps : " J’ai du gel hydroalcoolique. Je vais bien ventiler la classe. Au niveau pédagogique, j’ai pas mal travaillé durant les vacances pour préparer cette rentrée. J’espère que tous les enfants seront bien là lundi. Il va falloir maintenant rattraper le temps perdu et les retards scolaires dus au confinement qui sont encore visibles chez certains élèves ! "

Ce constat est aussi partagé par Benoit Streydio le directeur de l’école fondamentale Notre-Dame à Fleurus : " Les dégâts sont là et il faut tout faire pour réduire la fracture entre les élèves qui ont été soutenus dans leur apprentissage par leurs parents et ceux qui au contraire ont clairement régressé à cause du confinement ! "

Une rentrée après trois semaines de congé à Ham-sur-Heure Nalinnes

Cette rentrée est particulièrement attendue dans les écoles communales d’Ham-sur-Heure Nalinnes, fermées depuis trois semaines. Invoquant des raisons sanitaires, le bourgmestre Yves Binon avait fait suspendre les cours dès le lundi 26 octobre.

" On est vraiment impatient de retrouver nos élèves ", explique Christelle Mercier, institutrice en cinquième primaire à l’école communale de Nalinnes-Haies. " On va vraiment essayer qu’ils reviennent avec le sourire et l’envie d’apprendre ! "

Cette enseignante a profité de ces longues vacances de Toussaint pour créer une page Facebook sur laquelle elle propose aux parents et aux professionnels de l’éducation une série d’activités ludiques et pédagogiques qui pourraient être très précieuses en cas de reconfinement. Une plateforme internet a également été créée dans l’école afin de faciliter le contact à distance avec les élèves.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK