Rejoindre Rome et récolter 30.000 euros : le nouveau défi du marcheur limalois Jean-Marie Van Butsele

Jean-Marie Van Butsele, accompagné de ses petites-filles, au départ de son périple vers Rome
Jean-Marie Van Butsele, accompagné de ses petites-filles, au départ de son périple vers Rome - © S. Vandreck

On le surnomme "le marcheur au grand cœur". A 70 ans, Jean-Marie van Butsele, a pris ce samedi matin le départ pour un nouveau défi. Après avoir marché l’an dernier 1200 kilomètres jusqu’à San Sebastian, en Espagne, son nouvel objectif est de rejoindre Rome. Il se donne quarante jours pour parcourir les 1608 kilomètres qui séparent Wavre de la Ville éternelle. C’est la plus longue distance qu’il ait parcourue jusqu’ici. Le sportif compte parcourir entre trente et cinquante kilomètres par jour, soit des journées de douze heures de marche, et n’a pas prévu de jours de relâche sur son périple. "Je ne prévois jamais de pause. Si je m’arrête, je pense que je ne vais pas redémarrer. Il faut rester dans le mouvement !", confie-t-il à quelques minutes du départ. Il faut dire que l’homme a de l’entraînement : des cent kilomètres de Cap 48 aux vingt kilomètres de Bruxelles, en passant par de nombreux marathons, il ne rate jamais une occasion de se mettre en jambes. "C’est chaque fois un effort à fournir, mais il n’y a pas que les jambes : il y a le mental qui fonctionne aussi", précise le marcheur.

Trois associations soutenues

Pour entretenir son mental d’acier, il y a le soutien indéfectible de son épouse, Nicole, et de sa famille, ainsi que de tous ses amis marcheurs. Ils étaient d’ailleurs nombreux à venir prendre le départ avec lui à Wavre et à parcourir les premiers kilomètres du défi. D'autres marcheurs viendront aussi le rejoindre sur sa route, notamment dans la traversée des Alpes, via le col du Grand Saint-Bernard, qui s’annonce la partie la plus difficile du parcours. Ce qui fait aussi marcher Jean-Marie, ce sont les associations pour lesquelles il compte récolter des fonds. Elles sont cette année au nombre de trois : l’asbl "Mes mains pour toi" qui dispense des massages aux enfants gravement malades, la Lions international Clubs Foundation et le Fonds Lennox. Le projet de ce dernier est de créer une plaine de jeux adaptée pour les petits patients du CHN William Lennox d’Ottignies. Certains d’entre eux sont d’ailleurs venus encourager le marcheur. Son objectif est de récolter 30.000 euros au total, au fil des parrainages qu’il obtiendra sur sa route. Son arrivée à Rome est prévue le 25 mars.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK