Réduire la fracture numérique: du wifi gratuit dans les zones rurales

Réduire la facture numérique: du wifi gratuit dans les zones rurales
Réduire la facture numérique: du wifi gratuit dans les zones rurales - © Jonas Hamers / ImageGlobe

Du wifi gratuit et rapide dans votre commune, c'est la volonté du projet européen WIFI4EU. Ce projet permettra aux communes d'obtenir des budgets et d' installer une connexion gratuite et rapide dans les espaces publics, les bibliothèques ou les hôpitaux. L’objectif est de réduire la fracture numérique, surtout en région rurale comme l’explique Marc Tarabella, député européen et bourgmestre d'Anthisnes : "Les opérateurs sont évidemment privés et on se rend compte qu’ils investissent d’abord dans les zones urbaines, ce qui fort compréhensible car c’est plus rentable. Mais un chiffre m’a interpellé. En 2015, 71% des ménages européens avaient accès à une connexion fixe et rapide mais seulement 28% dans le milieu rural. Or, aujourd’hui, pour avoir des zones rurales vivantes, il faut qu’il y ait un accès au haut débit. Sinon, les professionnels ne peuvent plus travailler. Que ce soit des médecins, des graphistes, des photographes. Et que dire du télétravail. Quand il n’y a pas la possibilité de travailler par internet, cette possibilité est réduite et même anéantie."

Fracture numérique rime avec fracture sociale

Les personnes qui n’ont pas accès aux nouvelles technologies sont donc mises à l’écart dans de nombreux domaines. Entre 15 et 25% des emplois sont trouvés via le web et plus de 92% des grandes entreprises utilisent leur site Internet à des fins de recrutement.

Face à la consultation de données, au commerce en ligne, au courrier électronique ou à l’utilisation d’un ordinateur, une fracture numérique se creuse, une fracture sociale et un frein pour une recherche d'emploi ou d'une quelconque information

Une mauvaise connectivité isole un peu plus le milieu rural. Ce phénomène peut également décourager toute une série de personnes d’exercer leur profession dans les villages ou de faire du travail à domicile. "Les habitants vivant dans un milieu rural ne sont pas des habitants de seconde zone" précise encore Marc Tarabella.

Comment postuler pour faire partie des 6000 ?

Les autorités locales peuvent postuler depuis le 15 mai 13h sur une plateforme en ligne dédicacée à ce projet selon le principe du premier arrivé, premier servi. "La petite commune d’Anthisnes, dont je suis bourgmestre, a tout préparé pour que la candidature soit prête en temps et en heure. Nous sommes tous conscients de l’impact important d’une connectivité élevée dans des communes rurales très souvent moins bien couvertes que les villes" prévient encore Marc Tarabella. L’Europe contribuera pour 120 millions d'euros à la réussite du projet. Les points d’accès seront placés pour une durée de minimum 3 ans.

Un reportage avait été réalisé pour une thématique proche ("les zones blanches") le 11 mai dernier

Reportage de Thibaud Dechamps à Frasnes-lez-Anvaing et à Felenne (Beauraing) 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK