Reconnaissance par l'Unesco: l'Abbaye de Villers-la-Ville va devoir revoir sa copie

L'Abbaye de Villers-la-Ville espérait figurer sur la liste présentée par le gouvernement wallon à l'Unesco, en vue d'une reconnaissance sur la liste du patrimoine mondial.
L'Abbaye de Villers-la-Ville espérait figurer sur la liste présentée par le gouvernement wallon à l'Unesco, en vue d'une reconnaissance sur la liste du patrimoine mondial. - © DR

Le site brabançon espérait figurer sur la liste présentée par le gouvernement wallon à l'Unesco, en vue d'une reconnaissance sur la liste du patrimoine mondial.

Jeudi, les candidats ont officiellement été dévoilés. Il s'agit des sites de fossiles néanderthaliens et de l'hôpital Notre-Dame à la Rose. Mais l'abbaye cistercienne brabançonne n'est pas retenue. Son dossier doit encore être étoffé.

Tout n'est pas perdu pour autant, explique le directeur du site, Patrick Fautré. "On a bon espoir. On va affiner. On a une équipe de spécialistes au sein de l'Abbaye. On va dès lors pouvoir répondre à toutes les questions qui nous seront posées, de manière à ce que ce dossier puisse passer sans problème au gouvernement wallon. L'équipe est tenace. Nous tenons absolument à ce que ce site patrimonial unique en Europe soit reconnu par l'Unesco. Ici, on repassera en deuxième session. Ce n'est pas un drame."

Aucune date n'a encore été fixée pour cette deuxième session.

En décembre dernier, Michel Dubuisson, directeur adjoint du site, expliquait les raisons pour lesquelles l'abbaye de Villers-la-Ville méritait de figurer sur la liste du patrimoine mondial

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK