RDC: Matonge sous haute surveillance, une manifestation interdite

Vendredi soir, plusieurs dizaines de manifestants pro-Tshisekedi sont descendus dans la rue à Bruxelles pour dénoncer la victoire de Joseph Kabila.

La Porte de Namur et le quartier Matonge ont à nouveau été le théâtre de débordements. Le feu a été bouté à une voiture. Le calme n'est revenu qu'après l'intervention de la police mais de petits groupes ont continué à semer la pagaille. Au total, 192 personnes ont fait l'objet d'une arrestation administrative et quatre d'une arrestation judiciaire.

Des individus non identifiés ont lancé des cocktails molotov sur le commissariat situé place Fernand Cocq, à Ixelles, durant la nuit de vendredi à samedi. Au moins deux véhicules de police ont été endommagés, mais aucun blessé n'est à déplorer, indique la porte-parole du bourgmestre d'Ixelles, Dorothée Cattrysse.

Le commissariat est situé à moins d'un kilomètre de la Porte de Namur et de Matonge.

Manifestation interdite ce samedi?

Bea Diallo (PS), le bourgmestre faisant fonction de la commune d'Ixelles, a tenté de rétablir le dialogue avec les manifestants mais il s'est fait bousculer. La police a dû le mettre à l'abri.

L'ancien boxeur craint de nouveaux débordement pour la journée de samedi: "Il y a une manifestation qui est prévue. Mais apparemment une grosse manifestation puisqu'un appel a été lancé à la diaspora congolaise qui se trouve à Londres et en France. C'est une grosse journée. Ce que j'espère vraiment, c'est qu'on va pouvoir maîtriser cette journée et que la Région va pouvoir soutenir la commune d'Ixelles, même si tout ne se passe pas sur Ixelles. Au départ, il y avait une autorisation qui était prévue (pour un rassemblement) du square du Bastion jusque Schuman. Je pense qu'avec ce qui s'est passé ce vendredi, la ville de Bruxelles n'acceptera jamais qu'on puisse traverser sa commune."

Bea Diallo indique que la manifestation pourrait être purement et simplement interdite.

Les équipes de la Propreté publique de la commune d'Ixelles ont travaillé toute la nuit de vendredi à samedi pour venir à bout des séquelles des émeutes dans le quartier Matonge, indique l'échevine de la Propreté publique, Delphine Bourgeois. Des mesures de prévention ont été prises en concertation avec la police pour éviter d'autres dégâts et incendies.

Les sacs poubelles et les cartons ont été retirés, soit par les services communaux de la propreté, soit par les commerçants et riverains eux-mêmes, afin de limiter d'autres dégâts et incendies, indique-t-on.

Le triangle chaussée de Wavre, chaussée d'Ixelles et les rues adjacentes est en permanence scruté et nettoyé afin de ne pas laisser sur la voie publique des éléments (pierres, cartons, poteaux démolis, poubelles cassées, etc.) qui pourraient être utilisés par les manifestants en cas de montée de violence.

PIAB, avec Odile Leherte et Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK