Raymond Cauwenbergh a été acquitté

La cour d’appel a estimé qu’il n’était pas possible d’établir un lien de causalité entre la vente d’héroïne et la mort d’Aurélia Terzo.
La cour d’appel a estimé qu’il n’était pas possible d’établir un lien de causalité entre la vente d’héroïne et la mort d’Aurélia Terzo. - © RTBF

La cour d'appel de Liège a acquitté lundi Raymond Cauwenbergh. Cet homme de 42 ans, domicilié à Jamoigne, était soupçonné d'avoir provoqué la mort, en janvier 2005, d'Aurélia Terzo par l'héroïne qu'il lui avait fournie.

La cour estime que les nouvelles conclusions du médecin légiste sont trop hypothétiques pour établir un lien de causalité entre la vente du produit stupéfiant et la mort de la jeune arlonaise de 22 ans.

La cour d'appel, bien que le reconnaissant toujours coupable d'avoir organisé un trafic de stupéfiants entre janvier 2004 et janvier 2005, a également annulé les quatre années d'emprisonnement et les 16 500 euros d'amende auxquels il avait été condamnés par le tribunal correctionnel d'Arlon, en juin 2011.

Philippe Herman

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK