Rassemblement des gens du voyage: un problème récurrent à Charleroi

Le problème est récurrent : des grands rassemblements de gens du voyage font régulièrement étape à Charleroi. Mais, dans la région, il n'y a aucun terrain prévu par les autorités communales pour accueillir ces gens du voyage. Il n’y a également aucune personne de la ville mandatée pour entamer un dialogue avec le ou les groupes nomades et, éventuellement, organiser leur séjour.

Où s'installent-ils alors généralement ? Et bien, sur des terrains privés bien connus des Carolos : la Cité Parc à Marcinelle, des parcelles de la Sambrienne, ou comme, dans ce cas-ci un champ appartenant à l'aéroport de Charleroi.

Bien souvent, le propriétaire du terrain demande formellement l'expulsion des gens du voyage. Mais, dans la grande majorité des cas, le temps que la procédure aboutisse, les caravanes sont parties.

Du côté de la ville de Charleroi, il n'y a pas de réaction officielle. Le bourgmestre Paul Magnette (PS), dont c'est la compétence, était indisponible pour répondre à nos questions. Mais on assure qu'une réflexion est en cours. Et que l'intention est de s'inspirer de villes comme Ottignies ou Namur : des villes qui disposent d’un terrain équipé à disposition des gens du voyage.

Maxime Paquay, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK