Rassemblement à Bruxelles pour dénoncer l'agression d'une jeune musulmane à Anderlues

Les manifestants ont appelé les autorités à s'insurger contre la reproduction d'une culture raciste et sexiste.
Les manifestants ont appelé les autorités à s'insurger contre la reproduction d'une culture raciste et sexiste. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Quelque 100 personnes se sont rassemblées vendredi en fin d'après-midi devant le Palais de Justice de Bruxelles pour dénoncer l'agression d'une jeune musulmane lundi à Anderlues. Les agresseurs de la jeune femme lui ont arraché son voiles et ses vêtements, ont proféré des insultes à caractère raciste et procédé à des scarifications sur plusieurs endroits de son corps.

"Les passages à l'acte de violence raciste et sexistes augmentent et peuvent avoir une corrélation en cas d'absence de réaction politique et judiciaire forte. Aucune autorité fédérale n'a rencontré la jeune femme agressée lundi à Anderlues. Or, il ne s'agit pas d'un acte anecdotique ni isolé et une parole politique forte rappelant les enjeux de respect et d'égalité serait un signal bienvenu", estime Vincent Cornil, directeur du MRAX (Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie), un des associations organisatrices du rassemblement.

Les manifestants ont appelé les autorités à s'insurger contre la reproduction d'une culture raciste et sexiste afin de l'enrayer en lui opposant un vrai projet de société où chacun jouit d'un plein respect de sa dignité, de sa sécurité et de l'égalité des droits. Ils ont également interpellé l'ensemble de la société à systématiquement exprimer son rejet et sa condamnation de toute parole, de tout acte, de toute violence raciste et/ou sexiste afin de casser la banalisation et l'impunité rampantes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK