Ramillies "victime" de travaux mis en place dans les communes voisines

Une série de travaux en cours obligent le charroi des camions et les véhicules à emprunter les routes sillonnant le territoire de Ramilies. Au grand dam des riverains... (illustration)
Une série de travaux en cours obligent le charroi des camions et les véhicules à emprunter les routes sillonnant le territoire de Ramilies. Au grand dam des riverains... (illustration) - © DR

Un habitant d'Huppaye dépose plainte contre la commune. Le point de départ de la discorde, c'est un chantier dans la commune voisine de Jodoigne : le chantier de réfection de la Nationale 29. Travaux oblige, le trafic y est dévié sur des chemins de campagne. Des semi-remorques et camions internationaux s'y engouffrent, engendrant des problèmes de sécurité.

Un collectif de riverains avait déjà alerté les autorités à ce sujet. Sans résultat apparemment puisque ce mardi matin, l'un d'entre eux a décidé de passer à la vitesse supérieure en déposant plainte pour négligence et manquement à l'égard de la population.

"Des travaux ont débuté sur plusieurs fronts à la fois, et notamment sur la route qui relie Jodoigne à Glîmes, a réagi l'échevin de la Mobilité Emile Smits. Là, il y a des gros soucis en partant de Jodoigne. Les camions doivent normalement aller jusqu'à Beauvechain pour reprendre la route qui va vers Glîmes. Et c'est vrai que les ennuis surviennent beaucoup avec des camions étrangers. On a aussi commencé des travaux sur la nationale à Jodoigne. Ce qui fait que les véhicules ne savent plus passer par là. En plus, la commune d'Orp-Jauche a fait des travaux à Folx-les-Caves. Conséquence : les voitures et camions ne savent plus y circuler normalement."

Effet boule de neige de tout ça : "Une grande majorité de véhicules passe maintenant par Autre-Eglise et Huppaye, ce qui pose problème aux riverains. Et je les comprends. Quelque part, Ramilies est victime de contraintes qui lui sont extérieures, dans la mesure où il n'y a pas de travaux pour le moment sur le territoire de la commune !"

Le dossier sera sans doute abordé ce mardi soir au conseil de police de la zone qui se tient à Perwez.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK