Ramillies retire son recours contre le projet éolien de la plaine de Boneffe

A Ramillies, la nouvelle majorité a décidé de retirer son recours contre le projet éolien de la plaine de Boneffe.
A Ramillies, la nouvelle majorité a décidé de retirer son recours contre le projet éolien de la plaine de Boneffe. - © Gurit Composites

Le projet d'éoliennes sur la plaine de Boneffe, cela fait des années qu'on en parle. De permis en recours et de recours en annulation... Le dossier tourne en rond depuis des années mais la mobilisation citoyenne a manifestement fait évoluer les choses.

La nouvelle majorité installée depuis le début de l'année, avec en son sein Ecolo, a en effet décidé de poser un geste fort à l'heure de la mobilisation pour le climat.

"Cela représente peut-être une goutte d'eau dans l'océan mais cela aura peut-être des effets bénéfiques en termes de diminution de CO². On fait ce que l'on peut à notre petite échelle, déclare le bourgmestre Jean-Jaques Mathy. On avait remarqué qu'il y avait quand même pas mal de mesures compensatoires proposées. Au niveau de l'environnement, on essaie de palier les effets négatifs de l'éolien, même si ce qui est essentiellement pointé du doigt c'est l'aspect visuel… Pourtant, lorsque je tourne la tête, je vois plein d'éoliennes tout autour de nous, dans les communes voisines. Et donc, pourquoi pas à Ramilies ? Il faut donc peser le pour et le contre. Personnellement, je crois qu'il y a plus de points positifs à l'implantation d'éoliennes sur notre territoire."

"Ici, poursuit le bourgmestre, la nouveauté, c'est l'annulation du recours. On va à présent voir comment se positionnera l'opposition, qui est de plus en plus enclin à encourager les gestes écologiques. Exemple : lors du dernier conseil communal, nous avons choisi l'option "zéro plastique". Peut-être qu'à l'avenir, l'opposition partagera de plus en plus nos positions en la matière…"

Le recours de la commune a donc été retiré. Quant au promoteur, il doit faire face à un autre recours, qui est toujours pendant au conseil d'Etat : celui de deux associations qui milite pour la sauvegarde de la biodiversité.

Une information initialement donnée par nos confrères de L'Avenir.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK