Ramassage alterné sac bleu/sac jaune à Bruxelles: querelle de chiffres

C'est brusselnieuws qui remarque la contradiction. Le secrétaire d'Etat bruxellois critiquait le Bral en commission parlementaire le 21 mai dernier : selon lui, l'association ne faisait que propager "un discours militant inquiétant" qui ne visait qu'à rendre plus cher le sac poubelle pour les Bruxellois.

Rachid Madrane enfonçait le clou en déclarant que les chiffres indiquant une baisse des prestations de services de tri étaient erronés. Seul problème, les chiffres venaient de son propre cabinet. Le Bral n'avait fait que les commenter.

Le Bral souhaite à présent se concerter avec Rachid Madrane pour lui expliquer ses propositions (des sacs blancs plus taxés, plus de déchetteries), jugeant le "malentendu étrange".

Bruxelles pas moins performante que les autres régions en matière de tri

Rachid Madrane réagit via son attachée de presse pour réaffirmer son opposition au sac blanc payant, ce qui constituerait une nouvelle taxe pour les Bruxellois, dit-il, et risquerait d'entraîner plus de dépôts sauvages.

Il conteste l'affirmation selon laquelle Bruxelles, ville-région, serait moins performante en matière de tri que la Flandre et la Wallonie. Les performances 2011-2012, avec plus de sacs blancs et moins de jaunes, de bleus et de verre, s'expliquent, selon lui, car il s'agit d'une année particulière, marquée par la crise et donc moins de consommation, et non de la tendance lourde qui se dégage des chiffres 2009/2012 qui est positive. Tout est affaire d'interprétation, et il conteste celle faite par le Bral des chiffres de Bruxelles-propreté.

Le secrétaire d'Etat évoque aussi la prévention, le réemploi, les nouvelles filières de déchets triés, la création de parcs à conteneurs régionaux et la mise en place de collecte des déchets organiques prévus dans l'ordonnance "déchets" de 2012.

JFH avec brusselnieuws

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK