Rachat des journaux de L'Avenir: Willy Demeyer soutient Tecteo

Rachat des journaux de l'Avenir: Willy Demeyer soutient Tecteo
Rachat des journaux de l'Avenir: Willy Demeyer soutient Tecteo - © Tous droits réservés

Le bourgmestre de Liège qui est aussi le président de la fédération du PS de l'arrondissement de Liège défend le rachat du groupe de presse "L'Avenir" par l'intercommunale Tecteo, spécialisée dans l'énergie et les télécommunications. Le néerlandophone "Corelio" souhaitait se défaire de sa branche francophone. Pour Willy Demeyer, le rachat de "L'Avenir" par l'entreprise publique dont le patron est Stéphane Moreau, le bourgmestre socialiste d'Ans, est une bonne chose, car il préserve selon lui la diversité de la presse.

"Si on veut se placer du point de vue de la philosophie de ce que doit être la presse, si l'opération en cours ne s'était pas déroulée, on arrivait de manière quasi certaine à un monopole d'un seul groupe, le groupe Rossel, qui était acheteur de Vers l'Avenir et qui aurait tout naturellement pu englober IPM" a expliqué Willy Demeyer.

Pour le bourgmestre de Liège, ce rachat va donc permettre de préserver la diversité de la presse: "Un seul groupe de presse francophone, ce n'était, à mon sens, pas souhaitable. Il en faut plusieurs de manière telle que la diversité, le pluralisme dans les opinions (je ne parle pas d'opinion politique, mais de pluralisme d'analyse) puisse s'exercer dans la presse francophone. Et je pense que comme démocrate, c'est un bien".

Le cdH liégeois défend la même position que les socialistes

Au cdH liégeois, l'administrateur Dominique Drion défend la même position que les socialistes: ce rachat du groupe de presse L'Avenir est un bon projet industriel pour Tecteo.

Par contre, au MR liégeois, c'est le malaise

Cette opération financière de 26 millions a donc été votée à l'unanimité des administrateurs PS, cdH et MR des organes de décision du groupe. Et si les socialistes et les centristes liégeois assument ce vote, il pose par contre problème aux libéraux. Le président du MR Charles Michel a lui même très vertement critiqué le vote de ses propres mandataires, à savoir Roger Sobry de Chaudfontaine, Alain Jeunehomme de Chaudfontaine ainsi que Pol Guillaume, le bourgmestre de Braives.

Et ce vote, le MR ne l'endosse pas, comme l'explique Philippe Dodrimont, président de la fédération liégeoise du MR: "Sur ce dossier, nos administrateurs ne pouvaient pas aller dans la direction où ils sont allés. Malheureusement, voilà, la décision est prise, mais c'est une décision que ne cautionne pas notre parti (... ) Et si l'opération doit être à un moment donné encore avalisée, elle ne le sera pas avec le soutien du MR".

Des "opérations discutables", selon Écolo

Enfin, du côté d'Écolo, on se dit inquiet des orientations d'activités prises par l'intercommunale Tecteo. Écolo considère encore qu'il n'est pas dans les missions d'une intercommunale d'acheter un groupe de presse et qu'une telle opération n'est pas profitable aux communes associées. Les administrateurs Écolo de Tecteo comptent provoquer un débat en conseil d'administration sur ces opérations qu'ils estiment "discutables". Le parti appellera les administrateurs à rejeter le projet.

 

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK