Les enjeux à Quévy, un mouchoir de poche électoral…

La gare de Quevy
La gare de Quevy - © Flickr - lee25nash

Quévy, commune connue des montois qui la traversent pour se rendre à Maubeuge par la nationale Quévy, entité commune connue pour ses multiples stations-essence à l'approche de la frontière, pour ses éoliennes et son usine de traitements des déchets à l'odeur si particulière... Quévy, entité hennuyère aux nombreuses maisons de repos… Quévy, commune où tout est possible pour ce scrutin...

A Quévy, tout se joue dans un mouchoir de poche. Tout se décide à quelques 100 à 200 voix près.

La majorité socialiste en place a obtenu dix sièges sur dix-neuf aux dernières élections. C'est tout juste pour gouverner, avoue la bourgmestre en place Florence Lecompte. L'ambition des socialistes dimanche, c'est améliorer leur score. Obtenir un siège en plus pour plus de confort dans la prise de décision.

Face à eux, Générations Quévy. Une liste pluraliste d'intérêts communaux. Une liste qui veut mettre les étiquettes politiques de côté. Une liste où certains candidats ont quand même la réputation d' appartenir au CdH ou au MR.

David Volant qui emmène cette liste, espère que c'est son heure après 12 années d'opposition. Il avoue que c'est son dernier combat électoral

3e parti en lice, Ecolo qui renaît de ses divisions internes dans les années 2000. Les Verts présentent une liste incomplète et espèrent retrouver une place au conseil communal.

Dimanche soir, Les Verts pourraient être fort courtisé pour renforcer une majorité de coalition.

Les enjeux pour les citoyens ?

Quévy, c'est plus ou moins un habitant par hectare. Une commune frontalière très vaste. Une commune confrontée aux français qui viennent commettre leur délit sur ce territoire avant de repasser la frontière.

Les chiffres de criminalité restent malgré tout plus bas que la moyenne du Hainaut.  Mais à Quévy, le manque de policiers sur le terrain entretient le sentiment d'insécurité.  Il n'y a que huit policiers en réalité pour tout faire.

Tous les partis veulent renforcer leur police jumelée avec Mons. Chaque parti y va aussi de sa petite idée : installer des caméras, désigner une personne de surveillance par quartier, augmenter le nombre d'agents de quartier...

Il faut dire que l'enjeu est de taille pour les politiques. A Quévy, en 2016,  plus de 20% de la population aura plus de 60 ans.

Emmanuel Duvivier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK