Quelques centaines de personnes manifestent à Jette contre l'élargissement du Ring

Quelques centaines de personnes manifestent à Jette contre l'élargissement du Ring
Quelques centaines de personnes manifestent à Jette contre l'élargissement du Ring - © NILS QUINTELIER - BELGA

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dimanche dans le bois du Laerbeek, dans la commune de Jette, pour protester contre l'élargissement du Ring auquel le gouvernement flamand a donné son feu vert. "L'extension du Ring signifie plus de voitures et donc plus de particules fines, avec des conséquences désastreuses pour l'environnement et la santé des Bruxellois. Nous utiliserons tous les recours juridiques possibles pour la contester", a affirmé Claire Vandevivere (cdH), l'échevinne de l'Environnement de la commune de Jette, à l'origine du rassemblement.

Parmi les manifestants - rejoints notamment par plusieurs élus de la commune de Ganshoren, le bourgmestre de Watermael-Boitsfort Olivier Deleuze et la co-présidente d'Ecolo Zakia Khattabi - certains agitaient des pancartes clamant: "Moins de voitures, plus de nature" ou encore "Élargissons nos idées, pas le Ring". Le bourgmestre de Jette Hervé Doyen (cdH) et l'échevinne de l'Environnement Claire Vandevivere étaient, eux, affublés de costumes sur le thème du "Seigneur des Anneaux", se présentant comme les "Lords of the Ring de Bruxelles".

"Nos précédentes mobilisations ont permis de préserver le bois du Laerbeek du tracé initial de l'élargissement du Ring. Mais le bois subira tout de même d'énormes pressions. C'est pourquoi nous réclamons un enfouissement du Ring à hauteur du territoire de Jette", commente Claire Vandevivere. "Nous incitons également le gouvernement bruxellois à se positionner contre ce projet aux conséquences très lourdes pour l'environnement et la santé des citoyens", poursuit-elle.

L'extension de la ceinture périphérique de Bruxelles, dont le chantier doit commencer en 2019, prévoit le passage de 8 à 14 bandes de circulation afin de séparer le trafic de transit du trafic local sur un tronçon d'une vingtaine de kilomètres. D'après une étude réalisée pour le compte du gouvernement bruxellois, cet élargissement entraînera un flux potentiel de 54.000 voitures supplémentaires par jour autour de Bruxelles.