Quelle galère, le tribunal de Dinant !

Cette nuit, peu après 4 heures du matin, un incendie s'était déclaré dans les caves. Il pourrait être d'origine criminelle. Le palais de justice de Dinant est fermé aujourdhui. Mais certains services ont été délocalisés et fonctionnent. Cet incident montre - si besoin en était encore - la vétusté et le manque de sécurisation du vieux palais dinantais qui attend depuis longtemps la construction d'un nouveau bâtiment.  

L'incendie a détruit une partie des archives entreprosées dans les caves. Mais comme il s'agit de vieilles archives, ce n'est heureusement pas grave, explique Cédric Visart de Bocarmé, le procureur général de Liège qui s'est rendu sur place. Il précise par ailleurs qu'aujourd'hui les audiences ont pu être délocalisées dans d'autres bâtiments et que la justice dinantaise fonctionne plus ou moins normalement. 

Taudis judiciaire

François Francis est le président du tribunal de première instance de Dinant. Cela fait des années qu'il demande un nouveau bâtiment.

Il parle de son palais de justice comme dun des « derniers taudis judiciaires de Belgique ». Avec une situation kafkaïenne : « Dès que je demande des travaux urgents on me répond: Non, vous allez avoir un nouveau palais. Et quand je demande quand ? On me répond en 2018/19 ». 

La Régie des bâtiments confirme quil faudra encore patienter quelques années, mais pas jusquen 2019.  En attendant, la Régie aménagera, comme prévu, une partie de l'ancienne Ecole royale des sous-officiers de Dinant. Le déménagement est prévu cet été.

Laurent Vrijdaghs, administrateur général de la Régie des bâtiments, précise que ce seront les  archives, la justice de paix et probablement le tribunal du commerce qui seront relogés dans les casernes. Par la même occasion, le départ de ces services libérera de lespace dans lancien palais qui sera plus sécurisé.

Mais l'installation dans les casernes ne sera que provisoire. Tout le monde sera regroupé dans le nouveau palais de justice. La Régie des bâtiments espère quil sera prêt dans cinq ou six ans.

(B.D. avec Daphné Van Ossel et Monika Wachter)   

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK