Quel serait le visage de Bruxelles en 2040 ?

Les trois visions de Bruxelles sont présentés dans une exposition intitulée "Bruxelles 2040: trois visions pour une métropole" au Bozar
Les trois visions de Bruxelles sont présentés dans une exposition intitulée "Bruxelles 2040: trois visions pour une métropole" au Bozar - © BOZAR

Moins de voitures dans le centre, plus d'espaces verts et de transports publics, voilà le visage que pourrait avoir Bruxelles en 2040. Dans le cadre de l'élaboration du plan régional de développement du durable, Charles Picqué, ministre président de la Région de Bruxelles capitale a fait appel à trois cabinets internationaux d'architecture : le Studio 012/Bernardo Secchi&Paola Vigano, KCAP et 51N4E. Trois cabinets qui ont élaboré chacun un projet différent pour Bruxelles.

Pour Charles Picqué, l’essentiel de ces trois visions reste l’attractivité de Bruxelles : ''Ce que je retiens des différentes visions, c’est surtout tout ce qui peut contribuer à l’attractivité résidentielle de la ville et de la Région, ainsi que tout ce qui se soucie de la mixité sociale et culturelle. Une ville attractive est une ville où l’on retrouve, par exemple, à l’échelle des quartiers beaucoup de services et équipements pas trop loin de chez soi. Cela permet notamment de ne pas devoir faire de grands déplacements pour aller faire des courses ou pour aller se recréer dans un parc de loisirs.''

Pour Charles Picqué, il s’agit de constituer Bruxelles d’une série de zones dans lesquelles vous pouvez réduire partiellement l’usage de la voiture ou en tous cas, faire des trajets plus courts.  Une des choses essentielles à développer sera alors la stratégie des transports en commun, comme pour toutes les grandes villes d’Europe et du monde.

Parmi les trois cabinets sélectionnés, il y a le cabinet 51N4E, un cabinet d'architecture et de paysagistes français. Freek Persyn, architecte urbaniste dans ce cabinet présente sa vision :  ''Aujourd’hui, Bruxelles est connu depuis l’extérieur par sa grand place notamment mais Bruxelles a beaucoup plus d’endroits qui sont très forts et très différents. Pour vous donner un exemple, Molenbeek est une petite vallée située dans le nord de Bruxelles où il y a toute une série de petits espaces et de petits parcs. Dans notre vision, il s’agit de relier tous ces parcs pour leur donner un statut métropolitain. Il faudrait que les parcs ne fonctionnent pas seulement au niveau du quartier mais qu’ils deviennent une destination métropolitaine. En améliorant la mobilité, ce parc deviendrait également plus accessible…''

Les trois visions de Bruxelles sont présentés dans une exposition intitulée "Bruxelles 2040: trois visions pour une métropole". Elle se tient actuellement au BOZAR et ce, jusqu'au 15 avril 2012.

Laura Vandormael

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK