Que pensent les Namurois de la future passerelle au-dessus de la Meuse ?

La future passerelle cyclo-piétonne de Namur, entre le Grognon et Jambes, est fine pour mieux s'intégrer dans le paysage
La future passerelle cyclo-piétonne de Namur, entre le Grognon et Jambes, est fine pour mieux s'intégrer dans le paysage - © Greisch

Du 26 janvier au 24 février, dans le cadre d'une enquête publique, les Namurois peuvent donner leur avis sur le projet de passerelle cyclo-piétonne au-dessus de la Meuse.

Le projet, lancé en 2012, consiste à relier le quartier du Grognon, où se situe le Parlement wallon, et le quartier administratif de Jambes. La future passerelle franchira la Meuse d'un seul bond, sans pilier au milieu du fleuve. Un saut de 100 mètres de long.

Au sommet de la courbe, le tablier ne mesurera que 30 centimètres d'épaisseur

Sa ligne est volontairement discrète, "minimaliste même", insiste Vincent Servais, responsable du projet au bureau Greisch. "Il s'agit de s'intégrer dans un site extrêmement riche : le Parlement, la Citadelle, le pont de Jambes..." La passerelle sera particulièrement fine : au sommet de la courbe, le tablier ne mesurera que 30 centimètres d'épaisseur !

Presque fluette en apparence, la passerelle mesurera pourtant 6 mètres de large et permettra une abondante circulation piétonne et cycliste entre les deux rives. Les ingénieurs du bureau Greisch ont calculé qu'elle pourrait supporter juqu'à 2000 personnes en même temps. Hypothèse un peu théorique, il est vrai.

En mai dernier, la ville de Namur a obtenu 7 millions de fonds européens pour ce projet très symbolique. Si la capitale wallonne obtient le permis d'urbanisme qu'elle sollicite aujourd'hui, la passerelle devrait être construite en 2017.   

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK