Quatre trafics de stupéfiants démantelés à Namur

Quatre trafics de stupéfiants ont été démantelés au cours des cinq dernières semaines à Namur, ont indiqué jeudi le procureur du Roi namurois, Vincent Macq, et le chef de corps de la police Namur Capitale, Olivier Libois. Au total, huit personnes ont été arrêtées.

Les dossiers ont été traités par la section STUP du service Enquêtes et Recherches de la police namuroise, appuyée par le Groupe d'Interventions Spéciales (GIS).

Cinq personnes d'origine albanaise résidant à Namur ont été interpellées fin février pour trafic de cocaïne présumé. Une perquisition effectuée au lieu de résidence des intéressés a permis la saisie de 400 grammes de cocaïne, d'une somme de 2700 euros ainsi que de deux véhicules. Trois des cinq personnes interpellées ont été placées sous mandat d'arrêt.

Deux jours plus tard, deux dealers de marijuana et de cocaïne d'origine africaine ont également été interpellés. La perquisition qui a suivi à leur lieu de résidence a permis de saisir 1,7 kilogramme de marijuana et plus de 6000 euros. Les deux individus ont été placés sous mandat d'arrêt.

Quelques jours plus tard, c'est cette fois un ressortissant néerlandais qui a été pris en flagrant délit de deal d'héroïne, toujours à Namur. L'intéressé était en possession de 52 grammes d'héroïne et de plusieurs grammes de cocaïne. Il a également été placé sous mandat d'arrêt.

Enfin, le 14 mars, ce sont deux ressortissants nord-africains qui ont été appréhendés dans le cadre d'un trafic de cocaïne. La police a découvert chez eux une vingtaine de grammes de cocaïne conditionnés en pacsons ainsi qu'une somme de plus de 3000 euros. Les deux suspects ont eux aussi été placés sous mandat d'arrêt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK