Neufchâteau: le centre-ville fermé "plusieurs jours", un bâtiment menace de s'effondrer

Le centre-ville de Neufchâteau, théâtre d'un important incendie dans la nuit de dimanche à lundi, restera fermé à la circulation encore "plusieurs jours", a indiqué à la RTBF le bourgmestre de la ville Dimitri Fourny (cdH).

L'un des quatre immeubles ravagés par les flammes menace de s'effondrer. Il a dès lors été décidé de faire venir une entreprise spécialisée ce mardi pour évaluer la stabilité de ces édifices – "des habitations extrêmement anciennes", a encore précisé Dimitri Fourny – avant d'envisager toute réouverture des rues.

Des déviations sont mises en place et la N40 qui relie Arlon à Neufchâteau est également fermée dans les deux sens à cet endroit.

28 personnes évacuées et relogées

L'origine du feu n'a pas encore été déterminée, mais elle semble être accidentelle, a précisé le bourgmestre. Ce que l’on sait, c’est que le feu a pris dans l’un des bâtiments vers 2 heures du matin. Les pompiers sont rapidement arrivés.

Au total, une cinquantaine d'hommes du feu ont été déployés. Les dégâts sont conséquents, mais il n'y a heureusement aucune victime à déplorer.

Au total, 28 personnes ont tout de même dû être évacuées au moment de l'incendie. Dans l'après-midi, le bourgmestre nous a confirmé qu'elles avaient désormais été toutes relogées, soit par des proches, soit par la commune.

"C’était très sournois"

La phase communale d'urgence ainsi que le plan d'intervention médicale avaient été déclenchés dans la nuit de dimanche à lundi pour un début d'incendie dans le centre-ville de à Neufchâteau.

La tâche était assez compliquée pour les pompiers, car il neigeait, mais pas seulement, selon Stéphane Thiry, commandant de la zone de secours de Luxembourg : "C’était très sournois, étant donné qu’on avait un bâtiment qui était plein feu et que l’incendie s’est propagé dans les combles, mais à une telle vitesse qu’il ne s’est extériorisé que très tard. Donc, on s’est rendu compte de manière visible que le feu se propageait dans les combles quand il avait déjà atteint presque trois habitations".

Trois échelles aériennes, trois autopompes, six citernes, près de 40 pompiers et la protection civile : les gros moyens avaient été déployés pour lutter contre ces flammes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK