Publifin: un nouveau nom et le dossier de "L'Avenir" au menu des discussions

Le conseil d'administration, lui, se penchera sur la question du quotidien "L'Avenir", et de son futur.
Le conseil d'administration, lui, se penchera sur la question du quotidien "L'Avenir", et de son futur. - © Belga

L'assemblée générale qui doit se tenir ce vendredi soir chez Publifin devrait avaliser le nouveau nom de l'intercommunale. Il s'agit de "Enodia". L'assemblée générale sera suivie d'un conseil d'administration et là, il devrait être question du journal l'Avenir.

Enodia

On vient de le dire, c'est à l'assemblée générale de décider du changement de nom. L'opération semble cousue de fil blanc. Il s'agit de faire oublier le scandale des comités de secteur de Publifin : des réunions qui ne décidaient de rien, des élus qui touchaient de l'argent pour ça et qu'ils touchaient même quand ils ne venaient pas aux réunions. Alors, le temps que vous vous y habituiez, nous vous donnerons les deux noms : Publifin et Enodia. Exactement comme quand Tecteo s'est appelée Publifin après l'affaire du rachat des éditions de l'Avenir.

Quid des éditions de l'Avenir ?

Après le nom, et donc l'assemblée générale, c'est au tour du conseil d'administration… Là, il va être question du quotidien "L'Avenir" et de son futur.

Pour résumer, le journal appartient à Nethys. Et Nethys appartient à Publifin. Nethys impose un plan de restructuration à "L'Avenir", avec des licenciements.

Faudrait-il plutôt vendre "L'Avenir" à un autre opérateur de presse ? C'est ce que veut le Parlement Wallon. La Province demande aussi que toutes les options soient envisagées. Or, la Province, c'est l'actionnaire principal… Alors, allons-nous voir Publifin prendre une position contraire à celle de sa filiale Nethys ? C'est ce qui va se jouer ce soir…

Notez aussi que la Province a désigné trois nouveaux administrateurs : les socialistes Luc Gilliard et Alain Decerf, et l'Ecolo Julien Vandeburie. Le cdH a aussi droit à un administrateur, mais a décidé de ne pas siéger. La socialiste verviétoise Muriel Targnion ne devrait savoir que la semaine prochaine si elle peut devenir la nouvelle présidente de Publifin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK