Provinciales 2018: quels changements avec les deux nouveaux districts dans la région du Centre ?

Dimanche, ce sera la première fois que les changements législatifs concernant la région du Centre auront des répercussions concrètes.
Dimanche, ce sera la première fois que les changements législatifs concernant la région du Centre auront des répercussions concrètes. - © ERIC LALMAND - BELGA

Ce dimanche, nous allons aussi voter pour les représentants provinciaux. Et c'est la première fois que les changements législatifs concernant la région du Centre vont avoir des répercussions concrètes.

Souvenez-vous : la législation a dû être modifiée suite à une décision de la Cour constitutionnelle. Alors, nous n'allons pas revenir sur les raisons de ces changements mais le fait est que maintenant, le Centre compte deux arrondissements : celui de La Louvière (qui regroupe La Louvière, Binche, Estinnes et Morlanwelz) et l'arrondissement de Soignies (avec Soignies comme chef-lieu, Ecaussinnes, Seneffe, Braine-le-Comte, le Roeulx et Manage).

Pour les élections provinciales, on vote pour les élus d'un district. Pour la région du Centre, deux nouveaux districts ont été créés, correspondant aux deux nouveaux arrondissements.

Le nombre de conseillers va-t-il changer ?

La réponse est "oui". Il y a des gagnants et des perdants. Au moment de la création de ces nouvelles entités, des communes en ont profité pour changer d'arrondissement. Le Centre récupère ainsi les communes de Binche, d'Estinnes et de Morlanwelz, qui étaient avant dans l'arrondissement de Thuin. Du coup, le nombre d'élus provinciaux pour Thuin va passer de 6 à 4 élus ; et du côté de la Louvière, on va en gagner 2, ils seront donc 6 élus.

Du côté du district de Soignies par contre, il y avait 8 élus en 2012, il n'y en aura plus que 4 cette fois, logique puisque la région a été divisée en deux, et que deux communes, Silly et Enghien sont parties vers la Wallonie picarde.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK