Province de Namur: comptes douteux pour une Asbl ?

RTBF
RTBF - © RTBF

L'Asbl "Soutien aux pays de la francophonie", qui coordonne un projet de coopération avec le Sénégal, aurait des comptes qui posent question. Or, cette Asbl est entièrement subsidiée par la province de Namur. Du coup, le monde politique provincial réagit.

"Soutien aux pays de la francophonie" aurait des comptes flous. Cette Asbl est subsidiée par la Province de Namur. Cette polémique autour de ses comptes pose la question du système des subsides provinciaux. Au collège (MR-PS) de la province de Namur, on affirme que depuis deux ans, plus un euro n'a été donné à cette association. Lopposition CDH et Ecolo remet, elle, en cause le système complet d'aide aux petites Asbl.

Pour les gros subsides, théoriquement, pas de soucis. Le collège provincial est tenu par la loi. Il doit conclure un contrat de gestion avec les associations lorsque l'aide dépasse 50 000 euros.  Il y a donc des balises claires: pas de contrat, pas de subsides. C'est le cas depuis deux ans pour "Soutien aux pays de la francophonie".

Mais ce qui chiffonne l'opposition, ce sont les aides plus petites. Là où il ny a théoriquement aucune règle à suivre. Selon Lionel Naomé, conseiller cdH "la manière de travailler du collège relève du fait du prince". Le fait du prince, une politique que reconnaît le député provincial Jean-Marc Van Espen: "cest tout à fait vrai. Je crois que pour un pouvoir exécutif, il est important davoir une marge de manuvre". Mais il nuance tout de suite : "nous ne donnons jamais une décision sans que nous ayons une instruction de notre administration".

En clair, le politique ne ferait quapprouver les choix d'une administration, théoriquement indépendante. Et le député ajoute qu'il y a un document de référence, même pour les petites sommes. Cela s'appelle "la grille Mouyard". Chaque année, la province peut distribuer au maximum 170 000 euros selon cette procédure, mais l'opposition critique : "Nous navons toujours pas pu prendre connaissance de cette grille". Le conseil provincial n'a jamais vu cette grille: elle échapperait donc complètement au contrôle démocratique. Tout cela à l'heure à la région demande aux provinces de diminuer ce genre de subsides.

A noter que l'opposition Ecolo a également réagi par communiqué. Les verts namurois demandent de revoir la gestion interne, notamment le conseil d'administration de cette Asbl. Faute de quoi, ils demandent sa liquidation pure et simple.

(B. Schmitz avec L. Lenne)

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK