Province de Luxembourg: attention la crise est bien là

La crise est là en Province de Luxembourg. Le réseau d'études et d'analyses de la province vient d'éditer son tableau de bord socio-économique
La crise est là en Province de Luxembourg. Le réseau d'études et d'analyses de la province vient d'éditer son tableau de bord socio-économique - © Province de Luxembourg

Le réseau d'études et d'analyses de la province de Luxembourg vient d'éditer son tableau de bord socio-économique. Un document qui reprend plusieurs données statistiques et qui annonce quelques chiffres inquiétants.

Même si notre taux de demandeurs d'emploi de 10,2 % reste inférieur à celui de la Wallonie qui est de 15,2 %, le nombre de chômeurs a augmenté de 3,2 % en un an.

Par ailleurs, le nombre de travailleurs frontaliers occupés au Grand-Duché de Luxembourg est toujours plus grand: 27 926 travailleurs de la province de Luxembourg traversent chaque jour la frontière. Un point positif si ce n'est que le Grand-Duché n'échappe pas à la crise, comme le précise le gouverneur de la province de Luxembourg, Bernard Caprasse : "Le Grand-Duché est dans une situation économique difficile. Le président de la banque centrale estime que pour maintenir son statut social et sa sécurité sociale dans l'état très favorable où elle est, il faut une croissance de plus de 4 % et on en est très loin. On est tous d'accord pour dire qu'il faut structurer nos rapports avec le Grand-Duché dans tous les domaines, et compter sur nos propres forces. Il faut travailler au développement économique de notre province beaucoup plus encore.

Un exemple, avec la zone économique de Bastogne, et l'installation de BNP Paribas Fortis. Nous n'avons plus que 94 ares à vendre. Que fait-on si demain un industriel veut s'installer ? Alors tous ensemble nous tirons la sonnette d'alarme."

Par ailleurs, on retiendra que notre population se chiffre à 271 352 habitants. Autre point important, le nombre des exploitations agricoles continue de diminuer et le secteur bovin a du mal à s'en sortir.

Le tourisme reste un secteur porteur, et il faut développer des collaborations avec nos voisins français, liégeois, granducaux et namurois précise Ludovic Collard, chargé de mission à la Fédération touristique du Luxembourg belge : "Le secteur souffre et la mise en place d'un comptoir hôtelier est primordiale pour venir en aide à ce secteur aussi bien pour la vente, que l'achat, et le réinvestissement dans le secteur. " Même chose pour le bois et la pierre.

L'économie sociale est aussi un secteur important. Enfin, au niveau de l'accueil de la petite enfance, bien nécessaire pour les travailleurs, des efforts sont encore à réaliser dans certaines communes.

 

Anne Lemaire, Christine Pinchart

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK