Province de Liège : des réserves naturelles plus grandes, pour plus de biodiversité

Province de Liège : des réserves naturelles plus grandes, pour plus de biodiversité
2 images
Province de Liège : des réserves naturelles plus grandes, pour plus de biodiversité - © @spw

Une enquête publique démarre ce 15 juin. Elle concerne la création ou l’extension de réserves naturelles domaniales dans la province de Liege : le Chaffour, le Tienne aux Grives et la carrière de Statte à Marchin; La Fagne de Polleur et de Grand Biseu à Francorchamps; la Fagne de la Haie Henkinet et du Sart Luro à Sart-lez-Spa; et le Ru de Chawion à Spa-Theux. En province de Liège, hors cantons de l'est, près de 600 hectares sont des réserves domaniales.

Un classement en réserve naturelle domaniale, c’est l’assurance d’un plus haut niveau de protection de la nature. C’est aussi une prise en charge très stricte de la DNF, la Division Nature et Forêt de la Région wallonne
Par exemple, le Ru de Chawion, situé entre Theux et Spa ; au terme de l’enquête publique, cette zone devrait passer de 1 à 11 hectares d’espace protégé. Ce qui était une simple prairie humide le long du ruisseau est en train de devenir une zone d’une extraordinaire biodiversité. La colchique, fleur emblématique, le martin pêcheur et le cingle plongeur, le triton, le castor aussi, le papillon demi-deuil en sont devenus des hôtes familiers. Les promeneurs auront aussi remarqué le travail d’aménagement qui a commencé : un fond de vallée désormais plus ouvert, des sapins abattus, des mares préservées, il s’agit de sculpter le paysage : c’est un travail d’une génération.
Revers de la médaille : la présence humaine y est strictement limitée : les promeneurs priés de rester sur les chemins, la cueillette interdite, les motos et parfois les animaux domestiques pas toujours les bienvenus. La préservation est à ce prix.

L'enquête publique démarre ce 15 juin, jusqu'au 30. Les documents peuvent être consultés dans les administrations communales concernées.

A.Poncelet

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK