Prolongement de l'autoroute E313 à Vottem: des réflexions sont en cours

Prolongement de l'autoroute E313 à Vottem: des réflexions sont en cours.
Prolongement de l'autoroute E313 à Vottem: des réflexions sont en cours. - © wikimedia

C'est peut-être la résurrection d'un très très vieux projet sur les hauteurs de Liège: il est à nouveau question de prolonger l'autoroute d'Anvers, à Vottem, pour accéder directement à l’hôpital de la Citadelle. L'idée a resurgi très discrètement voici une dizaine de jours lors de l'audition du directeur de l'établissement par une commission du conseil communal. Et elle risque de susciter des remous.

C'est un projet qui n'a jamais été définitivement abandonné. D'ailleurs, sur le plan de secteur, le document administratif qui guide l'aménagement du territoire, une zone hachurée, réservée, serpente à l'arrière de Sainte-Walburge. Concrètement, il s'agit de prolonger l'autoroute E313 par une voirie à deux bandes, de plonger vers le Fonds des Tawes puis de remonter aux environs du lieudit Bois Fabry.

L'inconvénient, c'est qu'il faudrait exproprier quelques maisons en deux endroits, abattre trois zones arborées. Les plantations de vignes sur les coteaux pourraient s'en trouver perturbées. Et puis, c'est cher, quatre à cinq millions, au bas mot. Voilà les raisons pour lesquelles l'idée est abandonnée dès qu'elle resurgit.

Mais voilà, l’hôpital de la Citadelle a déjà essayé dix mille solutions pour améliorer la circulation dans le quartier, et ça ne marche guère. Et puis, les concurrents de la clinique Saint-Joseph, dans leur future implantation, vont disposer d'un accès automobile particulièrement aisé. C'est peut-être un aspect à ne pas négliger.

Le directeur général de l’hôpital de la Citadelle, dans une réunion à l’hôtel de ville, a, selon l'un ou l'autre conseiller communal, évoqué des réflexions en cours. Dans les alentours, l'actualisation du plan de mobilité suscite quelque appréhension.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK