Projet pilote de canettes consignées en Wallonie

Le but est simple: accroître le taux de recyclage des canettes.
Le but est simple: accroître le taux de recyclage des canettes. - © Tous droits réservés

Cinq centimes contre une canette vide. C’est l’échange qui nous sera proposé dans 24 communes wallonnes pendant deux ans. Ce projet pilote sera lancé à la rentrée par le ministre de l’Environnement, Carlo Di Antonio. Mais l’argent n’est pas donné en liquide et toutes les canettes ne peuvent pas être rapportées. Explication.

Une prime plutôt qu'une consigne

On ne peut pas réellement parler d’une consigne comme sur les bouteilles. Car les cinq centimes ne sont pas ajoutés au prix d’achat de la canette et vous ne les récupérez pas ensuite en ramenant le contenant vide au magasin. Il s’agit plutôt d’une prime pour récompenser les citoyens qui ramassent les canettes en bord de route. Concrètement, quand vous achetez une canette, vous devez toujours la jeter aux sacs PMC. Par contre, si vous trouvez une canette par terre, vous pouvez la rapporter dans une des 24 communes pilotes. En échange, vous obtenez un bon d’achat valable dans les commerces locaux.

Parier sur la bonne foi des citoyens

Comment les communes vont-elles savoir s’il s’agit d’une canette qui a été jetée à terre? Les communes n’ont pas vraiment de moyens pour le savoir. Il faut compter sur la bonne foi des citoyens. Se présenter avec un sac PMC rempli de canettes toutes propres n’est pas très crédible. Mais devoir jeter sa canette par terre pour qu’elle prenne de la valeur, n’est-il pas contre-productif ?  Le ministre de l’Environnement, Carlo Di Antonio donne sa vision de l’opération: "Ce n’est pas une consigne, c’est une prime de retour. La grosse différence est qu’on n’augmente pas le prix des canettes qui reste tel qu’il est aujourd’hui. Mais on reçoit une prime lorsqu’on nettoie la chaussée. L’idée est de récompenser les gens qui vont faire ce que parfois ils font déjà: nettoyer les bords de routes".

Et qui paiera cette prime? Le secteur, explique le ministre : "La région a négocié avec le secteur de l’emballage, Fost Plus."  Une récompense à obtenir dès la rentrée, et ce, pendant deux ans. Le projet pilote sera lancé à la rentrée dans 24 communes wallonnes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK