Projet Phénix: la note risque d'être plus salée que prévu

Les architectes chargés de sa mise en oeuvre prévoient 5 à 6 millions d'euros supplémentaires. Les trois projets Phénix dont il est question ici sont ceux du Quai de Brabant, de la Passerelle et de la Porte des Arts. C'est là que l'ex-Banque nationale doit être réaménagée, pour accueillir un espace consacré à l'art et à la culture.

L'ensemble a été attribué au bureau d'architectes "Architectura Doré". Le permis d'urbanisme a été déposé en janvier dernier, avec un budget initialement évalué à 23 millions d'euros. Seulement voilà, aujourd'hui, l'intercommunale chargée de l'assistance du maître d'ouvrage, qu'est la Ville, tire un signal d'alarme.

Après avoir analysé les chiffres du bureau d'architectes, Igretec a en effet constaté un important dépassement : de 5 à 6 millions d'euros par rapport au budget de départ.

Une mauvaise surprise donc pour la Ville de Charleroi, qui exige des justifications précises de la part du bureau. Celui-ci aurait invoqué un glissement entre différents projets Phénix. Or, le budget a été prévu sous forme "d'enveloppe fermée", à l'intérieur de laquelle il ne peut y avoir de glissement d'un projet à l'autre.

Les architectes ont quinze jours pour s'expliquer. Délais au-delà duquel, si leurs justifications sont jugées insatisfaisantes, la Ville pourrait bien décider changer de bureau d'architectes.

Catherine Tonero

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK