Projet de gare à l'aéroport de Charleroi: un arrêt à Ransart semble privilégié

Projet de gare à l'aéroport de Charleroi: un arrêt à Ransart semble privilégié
Projet de gare à l'aéroport de Charleroi: un arrêt à Ransart semble privilégié - © BRUNO FAHY - BELGA

Ransart ou Fleurus..."C'est la solution la plus rapide à mettre en place" pour faciliter l'accès en train à l'aéroport de Gosselies (Charleroi). C'est en tout cas l'avis du ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot.

Le projet d'une gare sous l'aéroport de Gosselies semble donc définitivement écarté. Trop cher et trop long à mettre en oeuvre.

Ransart, une piste privilégiée

Maintenant, en creusant un peu, l'arrêt à Ransart semble même privilégié. Même si officiellement, rien n'est décidé... Mais on parle quand même avec intérêt d'un endroit situé à un peu plus de 2 km de l'aéroport. Un terrain qui se trouve le long de la ligne 140 Charleroi-Ottignies, à 200 mètres seulement du parking P3.

Et si à Fleurus, il existe déjà une gare, ce serait le seul avantage. "Je pense que la difficulté dans cette hypothèse-là (Fleurus, ndlr), c'est qu'on est déjà plus éloigné de l'aéroport", explique François Bellot, le ministre fédéral de la Mobilité. "Actuellement, il y a des navettes qui sont organisées entre l'aéroport et le parking P3, et le P3 est situé à 800 mètres de l'endroit où on envisagerait ce point d'arrêt à Ransart donc cela ne nécessiterait pas de grandes modifications dans l'offre de bus aujourd'hui. Peut-être que Fleurus est un peu plus important mais... Je ne veux pas me prononcer sur la faisabilité d'une ou l'autre solution maintenant, tant que je n'ai pas l'analyse terminée par la SNCB, Infrabel"

Le ministre parle même d'une possible solution en deux temps : on commencerait avec Fleurus en attendant l'aménagement de Ransart qui pourrait prendre un an et demi.

Un prolongement de la ligne jusque Bruxelles ? 

De son côté, Ecolo réclame "un véritable outil de déploiement économique pour la région". Pour les verts, ce projet ne doit pas seulement servir les intérêts de l'aéroport. Il doit aussi permettre d'améliorer l'accessibilité à l'aéropôle.

Dans cette optique, Ransart semble être le meilleur atout. Mais Ecolo veut encore aller plus loin : "Il est tout à fait possible et ce serait vraiment très intéressant que la ligne Charleroi-Ottignies soit prolongée jusqu'à Bruxelles", estime Xavier Desgain, conseiller communal Ecolo à la Ville de Charleroi. "Parce qu'alors cela améliore fortement l'accessibilité de l'aéropôle et de l'aéroport pour les gens qui viennent de la Région bruxelloise; et cela permettrait à toute une série de personnes qui, aujourd'hui, viennent en voiture de venir beaucoup plus facilement en transport en commun. Aujourd'hui, cette alternative n'existe pas, alors que les rails sont là. Il suffit, en gare d'Ottignies, de s'organiser pour que le train puisse poursuivre son trajet jusque Bruxelles"

Une hypothèse qui est déjà à l'étude, selon le ministre Bellot, tout comme celle de relier Charleroi à Nivelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir