Projet d'écoquartier à Coronmeuse: le "dialogue compétitif" est lancé

Projet d'écoquartier à Coronmeuse: le "dialogue compétitif" est lancé.
Projet d'écoquartier à Coronmeuse: le "dialogue compétitif" est lancé. - © immocoronmeuse.be

La Ville de Liège continue d'avancer dans le projet d'écoquartier sur le site de Coronmeuse. Elle a officiellement lancé le "dialogue compétitif" avec les deux groupes qui se sont portés candidats. C'est une procédure d'un type très neuf qui doit aboutir à la désignation du constructeur de plus de 200 000 mètres carrés de logements, de bureaux et de commerces. Et il faut dire que la présélection a attiré des grands formats de l'urbanisme.

Le premier candidat a choisi de s'appeler Neo Legia. Il rassemble des poids lourds du bâtiment tels Franki et Blaton autour du bureau de l'architecte Norman Foster, mondialement réputé. C'est lui qui a notamment été chargé de réaliser une des nouvelles tours du World Trade Center à New York. "On est très impatients de travailler sur ce projet" explique François-Pierre Turateau, un des associés de Foster. "La manière dont on va l'aborder, c'est sans idée préconçue, en commençant par absorber un maximum de paramètres qui sont présents sur le site, se nourrir, faire les éponges, analyser le site, analyser son climat, analyser les contraintes, les transports. Il n'existe pas vraiment de trait Foster. Il existe une démarche, un regard Foster. Le trait, il est juste la conséquence d'un lieu, d'un climat, de gens, de contraintes. Il n'est rien en soi".

Le second concurrent, Green Gate, apparaît lui plus local. On y retrouve en effet le constructeur liégeois Moury, les architectes de Greisch, mais aussi une signature internationale, celle du bureau Porzampar, à qui l'on doit notamment la nouvelle cité de la musique à Paris. "On va regarder le site avec de nouveaux yeux, avec l'étonnement et l'intuition que l'on peut porter sur un site" souligne Han Jon Soung, cheffe de projet pour Coronmeuse. "C'est un quartier très accessible, aux prix abordables. Il faut que ce soit un vrai quartier pour toutes les classes de la population. Il existe bien sûr un style Porzampar, que l'on reconnaît facilement. Il travaille beaucoup sur le vide. Et le rapport entre le vide et le plein est très très important".

Verdict donc dans un an et demi. Celui qui remportera le marché devra développer un nouveau quartier urbain, dense, durable et vert. Un quartier qui doit devenir une référence en Wallonie et en Europe.

 

M. Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK