A Profondeville MICS et Ecolo signent pour la majorité

MICS et Ecolo se sont mis d'accord pour former une majorité. Luc Delire, le bourgmestre sortant de la liste MICS repart pour un mandat de six ans comme maïeur.

Le tête-à-tête annoncé entre MICS, la liste du bourgmestre sortant Luc Delire, et le mouvement citoyen PEPS a bien eu lieu. L'arithmétique électorale est la suivante: sur 23 sièges mis en jeu au conseil communal, il faut en obtenir 12 pour avoir la majorité et chacune des deux listes en obtient 10... Avec ses deux petits sièges, Ecolo a été courtisé par les négociateurs de MICS et PEPS pour conclure un accord de majorité. L'accord s'est finalement signé avec MICS.

Avec 40,40% des votes, c'est bien MICS qui s'impose en tant que premier groupe profondevillois. Il y six ans, sous la bannière IC, le groupe n'avait fait "que" 36,70% et décroche cette année deux sièges supplémentaires au conseil communal. Le bourgmestre sortant Luc Delire est également le champion en voix de préférence toutes listes confondues (1923 contre 1617 pour François Piette chez PEPS).

Pour sa deuxième participation à un scrutin communal, le mouvement PEPS voulait prouver qu'il n'était pas qu'un feu de paille et a même amplifié son excellent score d'il y a six ans : 38,86% (+7,76%) se renforcant même de trois conseillers supplémentaires.

Ecolo, partenaire de MICS (ex-IC) au sein de la majorité sortante, s'effondre et ne récolte désormais plus que 13,40% des suffrages contre près de 21% en 2012 (-7,28%) et perd deux sièges.

Le PS fait également les frais de la percée de PEPS et retombe à 7,33% contre 11,53% il y a six ans (-4,20%). Dans la tempête, le PS local parvient à maintenir un siège au conseil.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK