Procès la Carolorégienne: audition de Claude Despiegeleer

RTBF
RTBF - © RTBF

A Charleroi le procès de la Carolorégiennne a débuté ce mercredi. Après une suspension, le procès a repris en début d'après-midi avec l'audition de Claude Despiegeleer.

L'affaire a éclaté à l'automne 2005 et a coûté leur carrière à trois échevins carolos qui comparaissent aujourd'hui aux côté de sept autres prévenus. Tout est parti d'un audit de la Société Wallonne du Logement  révélé par Olivier Chastel.

L'audit constate à l'époque la mauvaise gestion de la Carolorégiennne, la plus importante société de logements sociaux de Charleroi, mauvaise gestion et négligences manifestes de ses dirigeants.

Au fil du temps, des pratiques étonnantes sont mises à jour: passe-droit et budgets utilisés à des fins peu avouables. Ce sera le  point départ d'un véritable feuilleton politico juridique car le directeur de la Carolorégienne est Claude Despiegeleer, alors échevin des bâtiments communaux et  homme de confiance de Jean-Claude Van Cauwenberghe.

Claude Despiegeleer est inculpé de faux, usage de faux, abus de biens sociaux et infractions aux lois comptables. Il fera 42 jours de détention préventive. Il se retrouve aujourd'hui avec deux ex-échevins de Charleroi devant le tribunal correctionnel.

Après une première audience qui s'était limitée à fixer un calendrier, le procès a démarré ce mercredi devant le tribunal correctionnel de Charleroi.

Après deux heures d'audience, et dès avant l'interrogatoire du principal prévenu Claude Despiegeleer, son avocat maître Luc Misson a demandé que des questions préjudicielles soient posées à la Cour constitutionnelle (écoutez ses explications au micro de Cédric Loriaux). Il considère que les droits de la défense n'ont pas été respectés, son client n'ayant pas les moyens financiers d'assurer sa défense. Pour lavocat, c'est tout le système de l'aide juridique belge qui doit être remis en question.

A la reprise des débats, cet après-midi, la présidente du tribunal a rendu sa décision: elle a décidé de joindre l'incident au fond et de poursuivre l'instruction d'audience. L'audition de Claude Despiegeleer a commencé.

En tout, cinquante heures d'audience sont déjà planifiées. 14 audiences sont prévues d'ici fin octobre.

(M.S. avec Anina Meeus et Cédric Loriaux)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK