Procès de l'exorcisme: neuf ans de prison ferme pour deux accusés

Les peines sont tombées dans ce qu'on a appelé le procès de l'exorcisme aux assises de Bruxelles.

Six personnes ont été reconnues coupables vendredi d'avoir provoqué la mort de Latifa Hachmi lors de séances de "Roqya", un rite musulman de "désenvoûtement". C'était à Schaerbeek, durant l'été 2004. Ce lundi soir, le jury a fixé les peines : neuf ans de réclusion pour Mourad Mazouj et pour Xavier Meert. Les quatre autres accusés bénéficient de peines avec sursis. Cinq ans pour les deux femmes ayant participé activement aux séances d'exorcisme et trois ans toujours avec sursis pour les deux autres accusés n'étant pas impliqués dans la mort de Latifa Hachmi. 

Tous ont bénéficié de circonstances atténuantes, notamment leur casier judiciaire vierge ou l'ancienneté des faits. 

La famille de la victime est déçue, elle estime le jugement trop clément.

L'audience va se poursuivre avec les plaidoiries qui vont porter sur les dommages civils.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK