Procès de l'exorcisme: c'est l'heure des délibérations

Dans la matinée, la présidente a bien expliqué le mode de délibération aux jurés. Mais avant cela, les accusés ont pu s'exprimer pour la toute dernière fois.

C'est Mourad Mazouj, l'ex-mari de la victime qui a pris la parole en premier, ému et en larme, il a expliqué combien il aimait Latifa Hachmi. Xavier Meert ensuite, l'un des deux exorcistes, a expliqué que sa longue barbe et sa religion ne signifient pas qu'il méprise la loi : "Il ne faut pas me confondre avec ceux de Sharia4Belgium".

Les trois femmes dans le box ont quant à elles expliqué que la victime était une soeur et une amie. Quant à Abdelkrim Aznagui, l'autre exorciste, il s'est contenté de dire qu'il faisait confiance à la justice. Il faut dire qu'il risque moins que les autres. L'avocat général a conseillé aux jurés de ne pas retenir la circonstance de la mort pour lui.

Les jurés délibèrent en ce moment. Ils doivent répondre à 25 questions. Des questions qui portent sur deux faits. Les accusés ont-ils torturé la victime ? Ce qui peut leur valoir jusqu'à 30 ans de prison. Ou ont-ils pratiqué des coups et blessures volontaires ? Avec à la clé cinq à dix ans de prison.

Si les jurés répondent non à ces deux questions, ce sera l'acquittement. Vers 16 heures, le jury avait déjà décidé du verdict, mais était en train de motiver sa décision. Le prononcé est attendu dans la soirée.

Geoffroy Fabré

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK