Procès Charron: il avait mis ses victimes dans un congélateur

RTBF
RTBF - © RTBF

La cour d'assises de Liège entame ce lundi le procès de Didier Charron. Ce quadragénaire verviétois est accusé d'avoir tué son épouse et son beau-fils âgé de 11 ans, et d'avoir ensuite dissimulé les cadavres pendant trois mois dans un congélateur.

La cour d'assises de Liège entame ce lundi le procès d'un Verviétois de 46 ans. Il est accusé d'avoir tué son épouse et son beau-fils âgé de 11 ans en avril 2007. Une affaire rendue exceptionnelle par la manière dont les faits ont été mis au jour : les corps des deux victimes avaient été placés dans un congélateur, et ils ont été découverts par des invités de l'accusé.

Un accusé déjà condamné à plusieurs reprises pour des incendies, des vols, des escroqueries ou des faits de roulages. Son épouse avait par ailleurs déposé plusieurs plaintes contre lui, pour violences conjugales.

Les faits seraient, d'après l'accusé, la conséquence d'une énième dispute, une dispute au cours de laquelle son beau-fils de 11 ans aurait tenté de s'interposer. Les deux victimes ont été tuées de plusieurs dizaines de coups de couteau.

L'accusé a ensuite rusé pour masquer leurs disparition : il a fait croire que son épouse était partie à l'étranger avec son fils. Il a même envoyé des SMS avec le GSM de sa femme pour rassurer ses proches.

Mais la tragique vérité a été découverte près de 3 mois plus tard, le 3 juillet 2007. L'accusé avait invité 7 personnes pour un souper raclette. A la fin du repas, une des convives est descendue à la cave pour ranger les restes dans le congélateur. Elle y a découvert un corps de femme. Choquée, elle est tout de même parvenue à s'éclipser avec les autres invités pour aller prévenir la police. L'accusé est immédiatement passé aux aveux, précisant aux policiers que le corps de son beau-fils se trouvait également dans le congélateur.

 

M. Giot

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK