Présidence du PS liégeois: une seule candidature officielle pour l'instant

Présidence du PS liégeois: aucune candidature officielle pour l'instant
Présidence du PS liégeois: aucune candidature officielle pour l'instant - © RTBF

C'est demain soir que se termine le dépôt des candidatures à la présidence du PS liégeois. Et jusqu'à présent, une seule candidature officielle a été déposée. Seul l'échevin liégeois de la culture et de l'urbanisme, Jean-Pierre Hupkens, a déclaré clairement sa volonté de briguer le poste. Jean-Pierre Hupkens, un proche de Willy Demeyer, le président sortant.

Les éventuels candidats ont encore jusqu'à demain soir pour se présenter. On sait que Frédéric Daerden est intéressé, mais il reste en embuscade. Ces derniers jours, il a consulté les poids lourds du PS liégeois mais aussi des syndicalistes. Le député-bourgmestre de Herstal hésite. Il ne veut pas d'un président homme de paille, allusion à peine voilée à Jean-Pierre Hupkens qu'il a rencontré aussi. Un Jean-Pierre Hupkens qui, lui, veut remettre les militants au cœur du parti et un retour de l'action politique sur le terrain, là où le PTB a souvent remplacé les socialistes.

Peut-on s'attendre à une nouvelle tête à la présidence du PS liégeois?

Pour le moment, aucune candidature surprise n'a été annoncée. Certains au sein du PS liégeois (comme Edouard Delruelle) voudraient laisser plus de place aux jeunes et aux femmes. Ce ne sera en tout cas pas la ministre Isabelle Simonis. Elle l'a déjà fait savoir ce week-end. Du côté de la fédération liégeoise des jeunes socialistes, son président de 25 ans, Pierre Etienne, n'exclut pas le dépôt d'une candidature pour ces élections.

A l'heure actuelle, le jeu des candidatures reste donc ouvert

Et les contacts se multiplient en interne. Ainsi, par exemple, ce dimanche, la cantonale de Fléron s'est réunie pour un débat d'idées sur l'avenir de la Fédération, les réformes, les modifications de structure. La cantonale de Fléron s'est donnée 24 heures de réflexion avant de se décider à présenter ou non un candidat qui serait alors soit Marc Bolland, le bourgmestre de Blegny, soit Fabien Beltran, le bourgmestre de Trooz.

Lorsque les candidats seront connus, ils pourront chacun présenter leur programme lors de 5 débats qui seront organisés à Liège, Fléron, Seraing, Visé et Saint-Nicolas.

Quant au vote, les 15 000 militants socialistes liégeois pourront l'exprimer les 21 et 22 avril prochains.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir