Près de la moitié des maisons de repos bruxelloises touchées par le coronavirus

Près de la moitié des maisons de repos bruxelloises touchées par le coronavirus
Près de la moitié des maisons de repos bruxelloises touchées par le coronavirus - © MAXIME ANCIAUX - BELGA

Le virus est déjà introduit dans près d’une maison de repos sur deux à Bruxelles. 67 sur les 146 que compte la Région bruxelloise ont enregistré au moins un cas (avéré ou potentiel) selon le cabinet du ministre bruxellois de la santé Alain Maron. Elles doivent par ailleurs déplorer 50 décès. 28 de ces personnes décédées étaient bien infectées par le covid-19. Les 22 autres étaient symptomatiques mais n’ont pas été testés. A Bruxelles, le secteur, qui se sent abandonné par les autorités, compte 13.000 résidents encadrés par 10.000 travailleurs(euses). Essentiellement des femmes.

Taux d’absentéisme en forte hausse

Mais le personnel commence tout doucement à manquer. Le taux d’absentéisme de plus en plus important. " Afin de pallier cet absentéisme en forte hausse dans les maisons de repos et maisons de repos et de soins (MR-MRS), il est fait appel à une base de données de volontaires. A ce stade, trois MR-MRS bruxelloises ont été confrontées à un absentéisme supérieur à 50%, mais elles ont réussi à y faire face, deux à l’aide d’intérimaires, une à l’aide de volontaires issus de notre base de données. A ce jour, nous continuons à chercher avec l’ensemble des acteurs concernés comment améliorer cette problématique complexe " précise le communiqué du cabinet Maron.

Manque de matériel

Le secteur attend par ailleurs urgemment du matériel pour éviter que le virus ne se propage. A ce propos, une nouvelle livraison de 400.000 masques chirurgicaux et 2750 maques FFP2 à destination des maisons de repos mais aussi des centres d’accueil de sans-abri doit avoir lieu ce mercredi 1er avril.

Retour après hospitalisation

Comme en Wallonie, le secteur réclame que les résidants nouvellement admis au retour de l’hôpital présentent au moins un certificat de non-contagion. Mais à Bruxelles, rien n’est encore tranché comme on peut le lire dans le communiqué : " la question des modalités du retour des résidents dans leur maison de repos après un séjour en hôpital, une fois ceux-ci guéris, reste à ce stade une question difficile. Il est essentiel d’éviter la saturation des hôpitaux et donc de garantir les conditions de sortie des personnes âgées guéries. Cela repose notamment sur la disponibilité suffisante de matériel de protection via les commandes fédérales ".