Près de 20% des jeunes souffrent ou ont déjà souffert d'acouphène

La saison des festivals est prisée par beaucoup jeunes
La saison des festivals est prisée par beaucoup jeunes - © Belga

Cet été, vous vous rendrez peut-être dans l'un des nombreux festivals de musique qui ont lieu à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre. Des festivals qui vont bien souvent de pair avec un volume sonore assez élevé. Récemment, une étude a révélé que près de 20 % des jeunes souffrent ou ont déjà souffert d'acouphène. Ce désagrément peut pourtant être facilement évité.

Un petit bruit strident, un bourdonnement dans l’oreille : voilà des bruits qui vous sont peut-être déjà familiers. La saison des festivals est prisée par beaucoup de jeunes. Des jeunes oreilles donc qui pourraient être confrontées pour la première fois à des acouphènes.

Gilbert Chantrain, chef du service ORL du CHU Saint-Pierre, déclare: ''On sait qu’un certain nombre de jeunes qui vont dans ce genre d’événement sortent avec un acouphène mais généralement, il est temporaire.’’

Si la plupart des acouphènes passent après une journée, ce n’est pas le cas tout le temps. Un conseil si cela persiste plusieurs jours : allez consulter un médecin. Pour éviter les problèmes auditifs liés à l’abus de décibels, il y a cependant un geste simple mais souvent négligé par les jeunes. Gilbert Chantrain souligne : ''la chose que peu de jeunes savent, c’est que les musiciens portent des bouchons. Je trouve que c’est vraiment quelque chose qu’il faudrait expliquer. On peut aller au concert avec des boules Quies.’’

Au niveau de la prévention, certains outils sont mis à la disposition des jeunes festivaliers. Fadila Laanan, ministre de la Culture et de la Santé, en Fédération Wallonie-Bruxelles, confirme: ''Avec l’association Modus Vivendi, nous avons soutenu financièrement un projet de distribution de bouchons de protection pour les oreilles dans le cadre des festivals d’été et qui est d’ailleurs accompagné d’une brochure qu’on a appelée ‘Décibels’.’’

Regardez donc autour de vous, vous croiserez peut-être l’un des bénévoles qui distribuera des milliers de bouchons gratuitement. Si ce n’est pas le cas, il vous reste le système D, à savoir des mouchoirs dans les oreilles.

Pierre-Philippe Hamoir

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK