Première phase des inscriptions pour les élèves de première secondaire

Première phase des inscrptions pour les élèves de première secondaire
Première phase des inscrptions pour les élèves de première secondaire - © rtbf.be

Cette première phase d'inscriptions va durer trois semaines, jusqu'au 13 mars. Pendant cette première période, il ne devrait pas y avoir de files devant les écoles. L'ordre des inscriptions n'est pas important. Mais un certain nombre de critères permettront de classer les élèves plus ou moins prioritaires.

A partir de ce lundi, vous avez trois semaines pour inscrire votre enfant en première secondaire. Ne vous précipitez pas. C'est le premier conseil de la secrétaire chargée des inscriptions à l'Athénée d'Herstal, Angèle Truscia. "Les inscriptions ont lieu du 23 février au 13 mars. Cela ne sert à rien de venir le premier jour à la première heure puisque ce n’est pas le premier venu qui est le premier inscrit ".

Prenez avec vous le formulaire unique d'inscription. Il vous a été fourni par l'école primaire. Sans ce document, l'école secondaire ne pourra pas inscrire votre enfant. Pendant trois semaines à partir de ce lundi, une série de critères détermineront qui est prioritaire pour être inscrit. Des critères sociaux, des critères de distance entre le domicile et les écoles, le fait qu'un frère ou une soeur soit déjà inscrit dans l'établissement secondaire choisi.

Angèle Truscia : "Avec les documents qui sont donnés par l’école primaire, il y a un document qui s’intitule le volet confidentiel. Sur ce document, il faut indiquer le premier choix ainsi que le deuxième et le troisième. Je conseille aux parents de bien le remplir puisque si jamais leur premier choix est complet, ils sont inscrits automatiquement dans le deuxième, voir le troisième choix d’établissement".

Cette première phase d'inscriptions dure trois semaines. Pour ceux qui s'inscriront après le 13 mars, il n'y aura plus de critères prioritaires. Le premier arrivé sera le premier inscrit.

François Braibant

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK