Première année à l'université : l'heure du bilan entre deux sessions

Océane sur le campus de l'UMons
2 images
Océane sur le campus de l'UMons - © RTBF

Depuis le mois de septembre, nous suivons quelques étudiants à Mons dans leur toute première année sur les bancs de l'université. Quand on sort des secondaires, pas toujours facile de s'y coller. Entre deux sessions d'examens, Félix, Océane et Matthias font le point.

Nous retrouvons Océane sur le campus de l'UMons, avant une session de questions-réponses pour son cours de sociologie. Cette jeune étudiante en psychologie se sent désormais très à l'aise à l'université : "J'ai l'impression d'arriver ici comme chez moi. J'ai pris mes petites habitudes avec les cours, etc. Par contre je suis peut-être un peu moins organisée qu'en début d'année... Je pense que c'est normal!", plaisante-t-elle.

Délicate première session

Fin mai marquera déjà le début de sa deuxième session d'examens. En janvier, elle a sauvé les meubles. "Ça s'est bien passé dans l'ensemble, j'ai réussi la moitié de mes examens. Mes parents et moi on est plutôt contents, mais je ne suis pas entièrement satisfaite. J'espère faire mieux à ces examens-ci", confie Océane.

Dans son kot de l'UCLMons, Félix aussi bûche déjà pour ses examens. En janvier, malgré de gros efforts, tout ne s'est pas vraiment passé comme prévu. "Je n'ai pas réussi exactement comme je voulais, mais je ne baisse pas les bras. On verra jusque fin août si ça va ou pas, mais la vie continue", explique Félix.

Entre désillusions et bonnes surprises

En septembre dernier, nous avions également suivi Matthias, un ami de Félix. Après une première session compliquée, il a préféré se concentrer sur son blocus, si bien qu'il préfère ne plus répondre à nos questions aujourd'hui. C'est vrai qu'une première année à l'université constitue un gros changement pour nos étudiants avec parfois de grosses difficultés.

L'année réserve aussi de belles surprises. Océane en profite pour casser quelques clichés : "On m'avait dit qu'à l'unif, personne ne s'occupait de nous, qu'on nous laissait faire les choses tous seuls. Mais finalement je trouve que les profs sont quand même là pour répondre à nos questions, ils nous encadrent pas mal. C'est rassurant", précise-t-elle.

Une année riche

Félix, lui, a surtout gagné en autonomie cette année. Il a appris à gérer un budget, à préparer ses repas tout seul et à se déplacer sans l'aide de ses parents. Il nous confie : "Par rapport au début de l'année, je me sens plus grand. Je ne compte que sur moi-même, c'est gai. Je pense que pour les parents c'est plus facile aussi, ils me font confiance".

Pour tous les étudiants, il faut maintenant préparer la dernière ligne droite : les examens de juin. Une épreuve incontournable de la vie universitaire.

Sarah Heinderyckx