Première à Sambreville : une marche pour le climat avec 700 jeunes attendus dans les rues

Clémentine Muls, de Youth for Climate Val de Sambre, est la responsable de la marche prévue ce vendredi 20 septembre à Sambreville
2 images
Clémentine Muls, de Youth for Climate Val de Sambre, est la responsable de la marche prévue ce vendredi 20 septembre à Sambreville - © Mathieu Baugniet

Ils ont entendu l’appel lancé par Greta Thunbergh. Des jeunes de la Basse-Sambre vont se mobiliser ce vendredi. Dans le cadre de la 3e grève mondiale pour le climat, Clémentine Muls et le collectif local de Youth for Cimate Val de Sambre ont décidé d’organiser une marche à Sambreville. Le départ est fixé à 9h45 à la Place Saint-Martin à Tamines pour rejoindre la Grand-Place à Auvelais.

Plus de 700 élèves sont attendus pour cette "première". Quatre écoles y participent, du maternel au secondaire. Au Collège Saint-André à Auvelais, les 5e et 6e sont mobilisés. "On en parle entre nous et on se demande si c’est vraiment utile", explique Rachad Oumaïma. "Mais on se rend compte qu’il y a vraiment beaucoup de personnes, dont des jeunes, qui ne sont pas encore convaincus".

Clémentine Muls, coorganisatrice, va plus loin. Pour elle, les responsables politiques n’agissent toujours pas assez. Elle vise notamment le nouveau gouvernement wallon. "Il faut continuer. Il faut que les mesures soient plus importantes. Celles qui ont été présentées ne sont pas suffisantes. Pour moi, ce n’est pas assez", assène-t-elle.

Une "Green Team" active au Collège Saint-André à Auvelais

Marie Wéry, Pauline Franquin et Rachad Oumaïma sont 3 des 60 membres d’un groupe pro-environnement qui s’est monté au sein de l’école. L’idée est de proposer des activités et de réaliser des actions concrètes dans l’établissement ou en dehors. Exemple : des arbres de différentes essences ont été plantés dans un espace vert inutilisé. Parmi les autres réalisations : un potager a été aménagé et des gourdes ont été distribuées à des élèves conscientisés par la problématique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK