Premier coup de pelle pour la future caserne des pompiers namurois

Premier coup de pelle donné par le maïeur, Maxime Prévost.
Premier coup de pelle donné par le maïeur, Maxime Prévost. - © RTBF

Ce qui devait être du transitoire aura finalement duré plus de 40 ans! Les pompiers de Namur sont maintenant rassurés, le premier coup de pelle a été donné mardi sur le site de la Procelaine, à Jambes, près du chemin de fer. Un dossier qui aura souvent suscité la polémique entre les forces politiques namuroises en présence mais qui, cette fois, est sur les rails. Le budget s’élève à 17,5 millions d'euros pour une caserne high-tec, répondant entre autres aux souhaits des hommes du feu qui l'occuperont.

Aux manettes de la pelleteuse, on retrouve le bourgmestre Maxime Prévost et l'échevin Tanguy Auspert, selon qui rien ne devrait venir perturber la mise en œuvre du chantier. A commencer par une éventuelle dépollution du site de la Porcelaine. "Il y a une zone qu’il est prévu de dépolluer. Les sondages et analyses ont été effectués. L’entreprise sait ce qu’elle doit faire au niveau de cette dépollution."

Il y a pourtant quelque chose qui manque lorsque l'on regarde le site : c'est le pont promis par Infrabel. "D’après les échos qu’on a, on ne doit pas s’inquiéter outre mesure. Surtout que du côté d’Infrabel, les budgets étaient déjà prévus pour 2011 et 2012", précise encore Tanguy Auspert.

Les abords du chantier sont sous contrôle apparemment. Quant à l'aménagement intérieur du bâtiment, les hommes du feu ont pu donner leur avis. A commencer par Gérard Trembloy. Il était LE responsable du parc automobile de la caserne depuis ... 1978. "Il a fallu plancher notamment sur l’accessibilité de l’atelier et aux différents postes de travail. On a aussi réfléchi aux conditions de travail. Dans cette nouvelle caserne, tout devrait être aux normes."

Mais en attendant de pouvoir occuper leurs nouveaux locaux, les pompiers namurois devront encore faire preuve d'un peu de patience. On espère inaugurer les nouveaux locaux en 2015.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK