Pouvoirs locaux: présentation de la nouvelle asbl Liège Europe Métropole

Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, est co-président de l'association
Le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, est co-président de l'association - © Belga

Souvent évoquée par les pouvoirs politiques liégeois, la supracommunalité restait généralement perçue comme un concept flou. C'est précisément pour lui conférer plus de clarté que les représentants de la province et de ses 84 communes ont présenté jeudi une nouvelle asbl, baptisée Liège Europe Métropole, qui remplace l'ancienne association de Coordination provinciale des pouvoirs locaux.

Celle-ci regroupe à la fois les autorités provinciales et quatre arrondissements (Liège, Huy-Waremme, Verviers et la Communauté germanophone). L'objectif de cette structure est de favoriser l'émergence et la concrétisation de projets supracommunaux.

"Il ne s'agit pas d'un niveau de pouvoir supplémentaire", ont assuré les deux co-présidents de l'association, André Gilles et Willy Demeyer (PS). "Il s'agit de formaliser un mode de fonctionnement qui existait déjà et qui rassure à la fois les plus petites communes comme les plus grandes."

Concrètement, les bourgmestres pourront soumettre à leurs conférences d'arrondissement respectives un dossier qui concerne une ou plusieurs communes. Les conférences d'arrondissement proposeront ces projets au conseil d'administration de Liège Europe Métropole qui donnera ou non son aval. La province de Liège se chargera ensuite de monter les dossiers retenus et de chercher du financement.

La Province détiendra 20% des voix, l'arrondissement de Liège 45%, tandis que ceux de Huy-Waremme et de Verviers en auront respectivement 15%, les 5% restants revenant à la Communauté germanophone.

Selon Willy Demeyer, la priorité devra être accordée aux projets relevant de la mobilité et de l'aménagement du territoire. L'arrondissement de Huy-Waremme compte soumettre un projet touristique autour du téléphérique de Huy. Celui de Verviers souhaite également développer le tourisme, alors que la Communauté germanophone entend travailler sur les transports en commun.

Les représentants de Liège Europe Métropole souhaitent que cette forme de supracommunalité soit prise en compte au niveau wallon via l'adoption d'un décret.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK