Pourquoi certains abribus sont-ils installés à l'envers? Les internautes s'interrogent, la STIB se justifie

Pourquoi certains abribus sont-ils installés à l’envers ? Les internautes s’interrogent, la STIB se justifie
2 images
Pourquoi certains abribus sont-ils installés à l’envers ? Les internautes s’interrogent, la STIB se justifie - © Tous droits réservés

Vous l’aurez peut-être remarqué: certains abribus à Bruxelles ont été installés face au trottoir plutôt qu’à la chaussée. Un changement visiblement perturbant pour bon nombre de navetteurs qui n’ont pas hésité à interpeller la STIB à ce propos, photos à l’appui. "Qui a fait ça?" se demande par exemple sur Facebook un internaute au sujet de l'abribus chaussée de Ninove à Molenbeek.

Cette photo a d’ailleurs suscité beaucoup de commentaires, souvent ironiques: "En Belgique, tout tourne à l’envers, y compris le gouvernement", répond un autre internaute.

"Bien plus pratique"

Face à ces réactions, la STIB a donc décidé de donner quelques explications: "Nous avons été habitués aux abribus ouverts face à la route. En voir un installé dans l’autre sens peut faire penser à une erreur", peut-on lire sur le site de la société de transports bruxelloise qui précise que ce choix est bien délibéré.

Placer les abribus à l'envers est en effet, selon la STIB, plus pratique pour les navetteurs: "Contrairement aux façades qui doivent rester accessibles, nos abribus peuvent être accolés à la route, faisant ainsi gagner de l'espace pour la circulation des piétons. Le passage des personnes à mobilité réduite et des poussettes nécessite une largeur de trottoir minimale de 1,5m". 

La STIB ajoute que les voyageurs sont aussi, de cette façon, protégés des éclaboussures des véhicules par la vitre. Certains internautes applaudissent également une mesure plus sécurisante pour les enfants.  

Pour étayer son propos, la STIB prend l’exemple de l’arrêt de bus chaussée d’Ixelles: "Lors de la rénovation de la Place Saint-Boniface, si nous avions installé le nouvel abribus face à la route, il n’aurait laissé que 150-180cm de passage. Sur cette chaussée commerçante qui connaît une grande fréquentation de piétons, cela respectait les normes, mais ce n’était pas suffisant pour le flux de piétons. L’abribus a donc été installé dos à la route. Il laisse un espace de passage de plus de 3m".

En vogue à Londres

Si l’arrêt de Ninove est provisoire, la STIB explique envisager d’installer tous les abribus bruxellois de cette manière à l’avenir, "lorsque ce cas de figure se révélerait avantageux pour la circulation des piétons". Bruxelles ne serait pas la première capitale à avoir eu cette idée: à Londres aussi, la plupart des abribus sont installés dos à la route.

"Vous voilà rassurés", conclut la société de transports. "Nous n’avons pas simplement installé un arrêt dans le mauvais sens. C’est le résultat d’une mûre réflexion, qui a déjà fait ses preuves ailleurs et qui devrait ravir les piétons".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK