Pour diminuer les déchets abandonnés, les Lacs de l'Eau d'Heure ont supprimé les poubelles

Les responsables des Lacs de l'Eau d'Heure ont pris il y a quelques années une décision plutôt radicale: supprimer les poubelles !
Les responsables des Lacs de l'Eau d'Heure ont pris il y a quelques années une décision plutôt radicale: supprimer les poubelles ! - © OLIVIER HOSLET - BELGA

En cette période estivale, la fréquentation touristique connaît un boom aux Lacs de l’Eau d’Heure. Mais qui dit plus de monde, dit aussi plus de déchets. Alors, pour gérer ce problème, les responsables ont pris il y a quelques années une décision plutôt radicale : supprimer les poubelles ! Et ça marche plutôt bien.

Pour nous en rendre compte, nous nous sommes rendus sur place.

Un petit pique-nique au soleil sur les berges du lac de la Platte taille, voilà qui est plutôt tentant. Un sandwich, un petit paquet de chips et des canettes pour se désaltérer… Inévitablement, on produit des déchets.

"On essaie de trouver une poubelle mais s’il n’y en a pas, on mettra nos déchets dans un sac plastique et on les reprendra avec nous."

Et de fait ! Il n’y pas de poubelles dans cet espace public, une volonté des gestionnaires du site. "Cela peut paraître un peu saugrenu mais avec cette politique, les gens sont de plus en plus sensibilisés à la reprise de leurs déchets. On a même constaté une diminution de près de 50% des déchets sur le site, explique Phillipe Fourmeau, le porte-parole de l’asbl des Lacs de l’Eau d’Heure. C’est un travail sur le moyen et le long terme, et cela passe par des campagnes d’information et de sensibilisation."

Chez certains, le message est passé ; pour d’autres, il y a encore un peu de travail. "On ferme le sac et on va l’apporter là-bas, près du piquet."

Faut-il le rappeler ? Un piquet, ce n’est pas une poubelle ! Y déposer ses détritus, c’est donner encore un peu plus de boulot aux équipes de nettoyage, déjà très sollicitées. Une dizaine d’agents aidés en cette période de l’année par des étudiants qui s’activent dès 6h00 du matin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK