Porte de Ninove: bientôt un parc en lieu et place d'un chancre

Le plan du nouvel aménagement de la Porte de Ninove
Le plan du nouvel aménagement de la Porte de Ninove - © Beliris

C'est parti pour deux ans de travaux à la Porte de Ninove. Des travaux assumés pour l’essentiel par Beliris, l'enveloppe fédérale qui finance des projets à Bruxelles. Coût total: 22 millions d'euros. La première phase du réaménagement de cette zone jusqu'ici délaissée débute officiellement aujourd'hui.

Cela fait 10 ans qu'ils attendent ce moment. Que les projets se concrétisent. Le début des travaux, c'est un soulagement pour les riverains. "Le fait qu’il y ait un chantier. Que l’on voit qu’on y travaille. On peut dire aux gens: on a commencé, on est en route. Et ça, ça nous rend heureux", nous confie Lieven Soete cet habitant du quartier, membre du Comité de la Porte de Ninove.

Ce gigantesque espace devrait revivre au terme des travaux. Un espace qui va devenir vert avec un grand parc dont l’aménagement doit encore faire l’objet d’une concertation avec les riverains. " C’est une zone qui est pour l’instant complètement abandonnée en plein cœur de la ville. C’est assez rare " remarque Marianne Hiernaux, porte de parole de Beliris qui pilote le projet. " Il y a très peu d’espace vert à cet endroit donc le but c’est d’amener beaucoup de verdure, de rendre aussi la mobilité beaucoup plus fluide. A la fois pour les transports en commun et pour les voitures. Cela devrait rendre les quartiers alentours beaucoup plus agréable ".

Le projet a été plusieurs fois revu et corrigé. A l'origine, le parc était beaucoup plus petit et traversé par le tram. Ce ne sera finalement pas le cas notamment grâce à une mobilisation des riverains. "Si on fait la comparaison entre ce qui est maintenant sur la table et ce qui était prévu en 2007, c’est au moins le double" se réjouit Lieven Soete.

La démolition des hangars désaffectés débute ce lundi. Ensuite il faudra dépolluer les sols. Le réaménagement proprement dit ne débutera pas avant la fin de l'année. Théoriquement tout devrait être terminé fin 2018.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK